El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Cheikh Hammod Ibn 'Abdullah At-Tuwayjiree

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Cheikh Hammod Ibn 'Abdullah At-Tuwayjiree   Jeu 14 Mar - 21:36

Cheikh Hammod Ibn 'Abdullah At-Tuwayjiree








SON NOM ET SA LIGNEE


Son nom complet était Abu 'Abdellah, Hamood ibn Abdellah ibn Hamoud ibn Abder-Rahman at-tuwayjree de la tribu de Bakr ibn Wa'ail Batn de Rabi' en Arabie saoudite. Il est né le vendredi 15 de Dhul Hijja 1334 de l'Hégire (15 octobre 1916 A-J-C) dans la ville de Al Majma'a. Son père est décédé en 1342 de l'Hégire (1924 A-J-C) alors qu'il était âgé de huit ans.



SES ETUDES


Alors qu'il était encore un enfant Shaykh Hamoud at-tuwajree commença a étudié avec le Shaykh Ahmad As-sani', en 1342 de l'Hégire quelques temps avant la mort de son père. Il appris de lui les règles de base en lecture et écriture ainsi que la mémorisation du coran alors qu'il était agé de onze ans. Il appris aussi en sa compagnie le livre "outhoul ath-thalatha" de l'imam mouhamed ibn 'abdel wahab rahimahoulah. Il étudia également le livre "fiqh al akbar" avec le shaykh Abdellah bin 'abdel 'aziz Al Anawee, le juge de Al Majm'a et il le maîtrisa à l'age de treize ans. Il appris et maîtrisa un grand nombre de science vers l'age de trente ans tels que le tafsir, le hadith, le tawhid, le fiqh, l'arabe, l'histoire, la littérature et d'autres sciences, il mémorisa un grand nombre de textes. Il reçu une ijaza (permission) d'enseigner un grand nombre de livres tels que les livres de hadiths (les sept, et autres recueilles de hadith), ainsi que les livres de ibn taymiya et son élève ibn al qayim, ainsi que l'école de jurisprudence hanbalite, et d'autres livres en rapport avec la science du hadith. En plus de cela il étudia avec le juriste, le grand savant, Mouhamed bin Abdil Muhsin al Khayaal, le juge de Médine, la grammaire et Al Faraid. Il étudia également avec le Shaykh Abdellah bin Mouhamed bin Humay, un juge de Al Majma'a, la langue et Al Faraid.




SES EFFORTS DANS LA DA'WA


Le Shaykh fut nommé juge a Raheemah et Ra's At-Tanoorah dans l'est de l'Arabie Saoudite dans les années 1368 de l'Hégire (1949 A. J-C) pour une durée de six mois. Il fut alors nommé à un autre poste de juge a Az-Zulfi en 1369 de l'Hégire (1950 A. J-C) jusqu'à la fin de 1372 de l'H. (1953). Il décida alors d'arrêter son travail de juge. Il reçu de nombreuses offres pour enseigner dans plusieurs grandes universités tels que Al Ma'ahad Al 'ilmiya Ibban dans la section de Chari'a (loi islamique), ainsi qu'à l'université islamique de Médine ainsi qu'une offre pour travailler au sein de Daar al ifta, mais il refusa toutes ces offres dans l'optique de consacré son temps à l'étude, la recherche scientifique et l'écriture.

Le Shaykh continua sa recherche de science à travers ses nombreux travaux scientifiques qui furent tous acceptés par les savants et les étudiants de son époque. Ses écrits furent loués par d'éminents savants tels que : Shaykh Muhammad bin Ibraaheem Aali Shaykh, Shaykh ‘Abdullaah bin Muhammad bin Humayd, ), Shaykh ‘Abdul-‘Azeez bin ‘Abdillaah bin Baaz, Shaykh ‘Abdur-Razzaaq ‘Afeefee. Le Shaykh écrivit sur plusieurs sujets tels que la 'aquida (croyance), les règles juridique, le bon comportement, etc.




SES TRAVAUX ECRITS


Il combattit par sa plume pour la sauvegarde de la sounnah contre toutes les déviances des courants modernistes et ses réfutations furent largement propagés à travers de petits livres, articles de journaux et autres supports. Le shaykh écris une cinquantaine de travaux dont une quarantaine furent publiés tels que :

1) l'encerclement de la jama'a parce qu'il viendra comme épreuve, combat et signe du jugement dernier
2) la réfutation contre les vrai criminels (réfutation contre ceux qui critique le sahih al boukhari)
3) Perdition à ceux qui s'oppose au livre, la sounnah, et à ahl souna wal jama'a (refutation contre ceux qui ont permis les intérêts banquaires)
4) L'attribut de l'élévation d'ALLAH au dessus de sa création
5) Ordoner le bien et interdire le mal
6) La croyance concernant la création d'Adam à l'image du tout miséricordieux
7)Explication et clarification des erreurs dans lesquelles beaucoup de gens tombent parmi les erreurs des associateurs

Le Shaykh annota également un grand nombre de livre.

Il eut peut d'étudiants étant donné son investissement dans les divers travaux que nous avons décrit, cependant ont compte parmi eux : Abdullaah Ar-Roomee, ‘Abdullaah Muhammad Hamood and Naasir At-Tareeree. Ses enfants apprirent énormément de lui, et terminèrent certains de ses travaux inachevés, et sont instruit de tous ses travaux.




SON COMPORTEMENT ET SES BONNES MANIERES


Le Shaykh était connu pour son bon comportement et ses bonnes manières. Il parlait doucement et avec sagesse, de sa bouche ne sortait que des paroles bénéfiques. Il était gentil, s'essayait souvent avec les membres de sa famille. Il était généreux avec eux, sans faire de distinctions entre ses enfants, en étant équitable entre les hommes et les femmes, à un tel point qu'après sa mort aucun de ses enfants ne pue dire qui d'entre eux était le préféré aux yeux de leur père. Son amour pour les gens était perceptible dans ses prêches et son comportement. Il aimait faire des rappels en montrant l' exemple dans ses faits et gestes, jamais il ne se privait de donner des conseils même avec les plus jeunes ou bien ses propres enfants, allant même jusqu'à délaisser ses travaux pour prendre le temps d'écouter ceux qui venait lui parler. Il ne transgressait pas les limites d'ALLAH quand il trouvait un texte du livre d'ALLAH ou de la sounna du prophète sallahou 'aleyhi wa salam et ne mettait jamais la parole d'un ami ou d'un savant au dessus. Il recherchait la vérité et s'y conformait. Il s'efforçait de toujours rectifier les erreurs qu'il voyait et de démontrer se qui était juste. L'éminent mouhadith Shaykh Mouhamed Nasr Ad-din al Albani mentionna son amour, et toute l'admiration qu'il avait à son égard.

Shaykh at-Tuwayjree se mettait en colère pour ALLAH contre ceux qui désobéissait ouvertement à ALLAH et son messager 'aleyhi salat wa salam ou qui s'opposait à la sounna ou qui propageait des innovations. Il était un grand défenseur de la vérité, et les dénigrements des gens de l'innovation et des passions ne le touchait pas, il les combattait par ses paroles et sa plume. Le shaykh était d'un caractère débrouillard, il ne demandait pas d'aide même à ceux qui était très proche de lui.




SES ADORATIONS


Le shaykh était en constante adoration, passant ses journées à l'étude et à la recherche du lever du soleil jusqu'au coucher, parfois il restait éveillé après la prière du 'icha pour terminer les travaux qu'il avait commencé la veille, et c'est ainsi qu'il termina la dernière partie de sa vie. Il avait pour habitude de faire une sieste après le dhohr, il passait le dernier tiers de la nuit en prière qu'il soit en voyage ou à domicile et il ne délaissa pas cette pratique même durant sa maladie jusqu'à se qu' il n'arriva plus à tenir debout, et il ne délaissa jamais le witr jusqu'au jour de sa mort qu'ALLAH lui fasse miséricorde.

Le shaykh prit à cœur les conseils du prophète à ses compagnons, et ne négligea jamais de jeûner trois jours dans le mois, jusqu'au moment ou sa maladie ne le lui permis plus vers la fin de sa vie. Il jeûnait régulièrement les dix premiers jours de dhoul hijja, les six jours de Shawal, 'achoura, et en d'autres occasions. Il accomplissait régulièrement le Hajj et la 'oumra (grand et petit pèlerinage), et il se rendait à Makkah pour faire la 'oumra chaque ramadan. Il récitait le coran en permanence quelque soit sa situation, même en travaillant. Il terminait le coran tous les sept jours, sauf pendant le ramadan ou il le terminait tous les trois jours. Il récitait près de quatre ajza (jouz) dans ses prières de nuit.



SA MALADIE ET SA MORT


La maladie qui l'emporta commença pendant les trios dernières années de sa vie, cependant il continua sa vie normalement jusqu'a la dernière année ou la maladie s'accentua. Il fut hospitalisé trois fois et la dernière précéda sa mort de deux jours. Il fit preuve d'endurance, de satisfaction face au décret divin, et mourut le jeudi 5 de rajab 1413 (30 décembre 1992). Qu'ALLAH lui fasse miséricorde et le fasse ressusciter avec les prophètes, les véridiques, les martyrs, et les gens pieux amine.

La prière funéraire eu lieu après la prière de Zhouhr le 6 de rajab 1413 (31 décembre 1992) dans la mosquée Ar-rajihe à Ryadh et il fut enterré dans le cimetière de An-Naseem. Un grand nombre de personnes assistèrent à la cérémonie funéraire, parmi lesquels des prêcheurs, des savants, et des dignitaires, la prière fut dirigée par le shaykh Abdul 'Aziz ben Abdellah ben Baz.


Shaykh at-tuwajri était agé de 76 ans, nous somme a ALLAH et c'est vers lui que nous retournerons.







Traduit de l'anglais au français depuis le site : www.fatwa-online.com
Equipe alminhadj.com
Revenir en haut Aller en bas
 
Cheikh Hammod Ibn 'Abdullah At-Tuwayjiree
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Biographies :: Shouyoukh-
Sauter vers: