El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Les femmes et la da'wa

Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9587
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Les femmes et la da'wa   Mar 14 Aoû 2007 - 16:54

La Da’wah [le prêche] de la femme


Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ




BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm


Question :


La femme doit-elle prêcher l’Islâm en dehors de son foyer et de quelle manière ?

Réponse :

La femme doit prêcher l’Islâm au sein de sa famille, auprès de son mari et de ses proches parents des deux sexes. Elle peut en plus prêcher l’Islâm en dehors de son foyer, mais en milieu féminin [exclusivement], à condition de ne pas avoir à voyager non accompagnée de son mari ou d’un très proche parent [mahrâm] et à condition d’être à l’abri de toute tentation [fitnah], d’obtenir l’autorisation du mari, de répondre à une nécessité et de ne pas négliger un droit familial plus important. [1]



Notes
[1] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, Vol-12 p.249-250


http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article130


Dernière édition par Oum Mouqbil le Ven 7 Mai 2010 - 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9587
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les femmes et la da'wa   Mar 14 Aoû 2007 - 16:58

Le prêche pour la femme est-il obligatoire ?


Al-Imâm SHeikh ’Abdel-’Azîz Ibn ’Abdullâh Ibn BâZ (rahimahullâh)






Question :


Quel est votre point de vue sur la femme et le prêche [Da’wah] pour Allâh ?

Réponse :

Pour la femme comme pour l’homme, il leur est obligatoire [Wâdjib] à tous deux de prêcher pour Allâh, avec le commandement du bien et en condamnant ce qui est mal. Les preuves provenant du Qor’ân et de la Sounnah sont générales à l’ensemble [des deux], en dehors de ce qui a été spécifié par les preuves. Les paroles des savants [Ahl al-‘Ilm] sont claires sur cela. Parmi les preuves du Qor’ân, il y a la Parole d’Allâh – Ta’âla :


« Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable » [1]

Et :

« Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez en Allâh. » [2]

Et elles doivent appeler à Allâh avec un comportement légiféré [Adâb ach-Char’iyyah] comme ce qui est demandé aux hommes, et elles doivent liés à cela la patience [Sabr] et le désir d’obtenir la récompense divine [Ihtissâb], sur la base de ce que Allâh – Ta’âla – dit :

« Et soyez endurants, car Allâh est avec les endurants. » [3]

Et Allâh – Ta’âla – a dit de Luqmân le sage, lorsqu’il a dit à son fils :

« O mon enfant, accomplis la Salat, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t’arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise ! » [4]

Ensuite, qu’elle dirige sur elle un autre ordre, qui est la chasteté [et la pudicité], le voile [Hijâb] et les actions pieuses [‘Amal as-Sâlih], et qu’elle s’éloigne de l’exhibitionnisme [Tabaroudj] et de la mixité [Ikhtilât] avec les hommes qui est interdite. Et cela, afin que son prêche soit des paroles et des actes basés sur tout ce qu’Allâh lui a interdit. [5]



Notes
[1] Coran, 9/71

[2] Coran, 3/110

[3] Coran, 8/46

[4] Coran, 31/17

[5] Madjmu’ Fatâwa de SHeikh Ibn BâZ, vol-7 p.328


http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article439
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9587
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les femmes et la da'wa   Ven 26 Déc 2008 - 11:56

Un frère voudrait qu'une soeur lui fasse da'wa

Shaykh ar raadjihi







Question :

Qu'Allah vous pardonne. La question est la suivante : Nous avons parlé avec un Tablighi dans le but de lui montrer le Minhaj correct afin qu'il soit guidé. Mais il n'accepte pas ce prêche et préfère s'entretenir avec une femme.

Est-il ainsi permis à cette sœur de lui parler dans l'intérêt de lui faire le rappel ?



Cheykh :

" - C'est une étrangère à lui, n'est-ce pas ? "

L'élève :

" - Oui. "

Cheikh :

"Elle n'a pas à faire cela, car c'est une cause possible de fitnah (tentation).

C'est plutôt un homme qui doit lui faire le prêche.

Les femmes parlent et prêchent aux femmes, et les hommes font de même avec les hommes.

Dans le cas contraire, cela fait partie des causes possibles de fitnah, car le discours peut dévier vers des choses malsaines.

Le fait qu'il n'accepte pas la parole des hommes mais qu'il préfère discuter avec une femme prouve qu'il est touché par la fitnah. Nous demandons à Allah de nous en préserver. "




source : Question posée au Cheikh 'Abd Al 'Aziz Ar-Radjihi hafidhahoullah le Dimanche 15 du mois de Rabi' Al Awwal 1426, qui correspond au 24 Avril 2005.

Traduction: soual.jawab@free.fr, ceux qui veulent l'audio peuvent le demander à cette même adresse
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9587
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les femmes et la da'wa   Lun 10 Mai 2010 - 17:35

Quel est le rôle de la femme prédicatrice ?

Cheykh Mouqbil Ibn Hâdi Al-Wâdi’î




Question n°2 :

Quel est le rôle de la femme prédicatrice qui dit : « Le Messager d’Allah (salallahou ‘alayhi wa salam) dit : « Transmettez de moi ne serait-ce qu’un verset. » et dit : « Quiconque dissimule une science, elle lui servira de bride le jour de la Résurrection. » ? La femme doit-elle enseigner ce qu’elle apprend, même si sa situation ne le permet pas ? »


Réponse :

Allah a dit : {Craignez Allah autant que vous pouvez.} [Sourate At-Taghaboun, v. 16]

Je lui conseille d’étudier dans Les Jardins des Vertueux, al-Lu’lu’ wal-marijân fîmâ ittafaqa ‘alayhi ash-sheykhân et des versets oranique, ainsi que de se mettre à prêcher parmis les femmes. Elle doit (prersévérer) si elle voit qu’elle a une influence, même si elle délaisse certaines de ses tâches. (1) Les ennemis de l’Islam vont au haut des montagnes et en tous lieux, ils traversent les steppes et les déserts pour appeler les Musulmans à l’athéisme, au Christianisme ou à d’autre doctrine impies.

Nous devrions donc appeler à Allah, être assidus et nous appliquer. Il n’est pas permis qu’une femme se lève et fasse un sermon entre les hommes ni qu’elle enseigne aux hommes, car elle est une tentation, comme précité. Elle enseigne plutôt ses sœurs ainsi que les petits enfants dont l’âge est de sept, dix ans, ceux qui n’éprouvent pas de désir pour les femmes.

Pour ce qui est de se lever au milieu des hommes pour les sermonner et leur faire le prêche, alors non, ceci n’est pas permis. (2)

Elle doit remplir son revoir auprès des femmes. La plupart des femmes musulmanes croient eu autre qu’Allah. L’une invoque ‘Ali Ibn Abi Tâlib (qu’Allah l’agrée), une autre al-Hassa, une autre al-Hussayn, etc. Il y a peut-être aussi des femmes musulmanes qui – si elles sont victimes d’injustice – regardent le ciel et disent : « Regarde Allah, comme Il embrasse toute chose. », pensant que le ciel est Allah soubhanna wa ta’ala. Nous avons et vous avez besoin d’assiduité et d’application dans la prédication auprès des femmes. C’est un grand bien. Et c’est d’Allah que nous implorons l’aide.
Il en va de même pour le prêche par l’écriture. Elle doit choisir, pour l’écriture, un verset coranique et un hadith authentique du Prophète (salallahou ‘alayhi wa salam). Ces paroles – celles des gens – ces propos indistincts, ces philosophies ne servent à rien. Elle ne doit pas non plus faire de prêche via un microphone, car la voix de la femme est une tentation.



Notes :
(1) A condition que ceci ne gâche pas ce qui est plus imortant et plus obligatoire, notamment les droits du mari et des enfants.
(2) Quant à l’enseignement d’une femme à un homme, ceci a eu lieu au temps des prédécesseurs, avec ses conditions légales, à savoir sous forme de questions-réponses derrière un voile et sans complaisance dans la voix.




Source : Recueil de Fatwas concernant les femmes
Compilé et annoté par 'Amr 'Abd al-Mun'im Salîm
Revenir en haut Aller en bas
Oum sajida
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
avatar

Nombre de messages : 651
Date d'inscription : 17/12/2009

MessageSujet: Re: Les femmes et la da'wa   Jeu 13 Mai 2010 - 20:30

Les femmes et la da'wa
Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany


Question :
Quelle est la meilleure voie pour les femmes pour faire da'wa ?


Réponse :
Je dis aux femmes : restez dans vos maisons et ne vous occupez pas de la da'wa.

Je réprimande l'utilisation du mot Ad-Da'wa, particulièrement par le jeune homme qui dit :
« ceux-là sont des gens de Da'wa » comme si da'wa était devenu la mode des derniers temps.

Maintenant toute personne qui a une petite connaissance devient un da'iya (prêcheur).

La question ne s'est pas arrêtée aux jeunes hommes, mais est arrivée aux jeunes femmes et aux ménagères, au point qu'elles aient abandonné leurs obligations dans leurs maisons et envers leurs maris et leurs enfants.
Elles se sont détournés des choses obligatoires vers ce qui ne leur est pas obligatoire, comme de faire da'wa.

La règle générale pour la femme est de rester dans sa maison comme il été légiféré pour elle et de ne sortir qu’en cas de besoin.

Ceci d’après la parole du prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) :
« …et leurs maisons sont meilleures pour elles. »

Par opposition à la prière à la mosquée.

De nos jours, nous voyons une manie répandue chez les femmes qui fréquent les mosquées pour les prières en commun en plus de la prière du vendredi.
Cependant, leurs maisons sont meilleures pour elles, sauf s'il y a une mosquée près de chez elles et que l'imam est un savant et qu’il enseigne la science aux présents.
Alors, les femmes peuvent sortir pour la prière à la mosquée, écouter la science; il n'y a rien pour les en empêcher.

Quant à la femme excessivement impliquée dans la da'wa, elle doit rester dans sa maison et lire des livres que lui fournissent son mari, son frère, ou ses maharim (parents masculins qu'elle ne peut épouser).
Alors, il n'y a rien pour l'empêcher de prendre un jour où elle invite certaines femmes à venir chez elle, ou qu'elle les rejoigne dans la maison d'une femme pour partager la science religieuse.

Et cela est mieux que si un groupe de femmes se rend chez elle.

Quant au fait qu’elle s'engage dans un voyage, qui pourrait être un voyage sans mahram, alors qu’on dit qu'elle est sortie pour da'wa.
Ceci est une des innovations des temps modernes et ce n'est pas spécifique aux seules femmes.

Même certains jeunes hommes parlent excessivement de da'wa alors qu’ils ont très peu de connaissance.


Article tiré du site troid.org
Source : Al-Asalah (n°°19)
Traduit en français par les salafis de l’Est
copié de salafs.com
Revenir en haut Aller en bas
Oum sajida
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
avatar

Nombre de messages : 651
Date d'inscription : 17/12/2009

MessageSujet: Re: Les femmes et la da'wa   Jeu 13 Mai 2010 - 20:42

En quoi consiste le prêche de la femme ?
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn 'Outheymine


L'éminent savant SHeikh Muhammad Ibn 'Uthaymîn (rahimahullâh) a expliqué qu'il nous est obligatoire de connaître la règle de base avant toute chose : celle-ci consiste à savoir que ce qui est avéré à l'égard des hommes l'est aussi à l'égard des femmes.

Comme ce qui est avéré à l'égard des femmes l'est aussi à l'égard des hommes, si ce n'est en présence d'une preuve qui les différencie.

A l'exemple de cela, nous avons ce qui a été spécifié aux hommes en particulier, quand 'Aicha (radhiallâhu ') a dit au Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) :
« Ô Messager d'Allâh ! Est-ce qu'il y a un Djihâd pour les femmes ? » Et le Prophète de répondre : « Leur Djihâd qui ne comporte pas de combat, est le fait de faire le petit et le grand pèlerinage. » [1]

Ce hadîth indique que le Djihâd en question obligatoire aux hommes est le Djihâd contre l'ennemi. Et celui-ci n'est pas obligatoire aux femmes.

De même, le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit :
« Le meilleur des rangs pour les hommes est le premier, et le plus mauvais est le dernier. Et le meilleur des rangs pour les femmes et le dernier, et le plus mauvais pour elle est le premier. » [2]

De ce qui peut encore indiquer une particularité concernant les femmes, c'est le port de l'or et de la soie, qui leur est spécifique.

Ainsi, ce qui constitue le fondement de base sur la question est que ce qui est avéré aux hommes l'est aussi pour les femmes dans le domaine des commandements et des interdictions.

Désormais, nous voyons la question du prêche pour Allâh - 'Azza wa Djal.

Est-ce que celui-ci est spécifique aux hommes ou à l'ensemble des gens, hommes et femmes ?

De ce qui est explicite dans le Livre d'Allâh et la Sounnah de Son Messager (sallallahu 'alayhi wa sallam), cela concerne l'ensemble des gens, hommes et femmes. Ceci dit, le domaine d'action de la femme est différent du domaine d'action (dans la Da'wah) de l'homme. Certes, la femme prêche pour Allâh - Ta'âla - dans les assemblées féminines, et non pas dans celles des hommes.
Qu'elle prêche ainsi là où il lui est possible d'agir dans les règles, de prêcher dans les assemblées féminines, que ce soit les mosquées ou dans les écoles. [3]

Il est donc possible pour la femme de prêcher comme les hommes prêchent, sans que pour autant, elles sortent comme le font les hommes, car elles ne sont pas sur tous les points dans les mêmes capacités et possibilités.

Pour ce qui est par contre du fait que la femme prenne la voiture pour ce rendre en un lieu éloigné afin de participer à une assemblée dans une maison entre femmes, je m'abstiens d'y répondre en laissant le libre arbitre à Allâh - Ta'âla - sur ce dire. [4]


Notes
[1] Rapporté par Ahmad et Ibn Mâdja
[2] Rapporté par Muslim
[3] Kitâb « As-Sahwat ul-Islâmiyyah Dhawâbit wa tawdjîhât » de Ibn 'Uthaymîn, p. 121-122
[4] Kitâb « As-Sahwat ul-Islâmiyyah Dhawâbit wa tawdjîhât » de Ibn 'Uthaymîn, p. 124
copié de manhajulhaqq.com
Revenir en haut Aller en bas
 
Les femmes et la da'wa
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: 'Ibadah (autres actes d'adorations) :: Da'wa-
Sauter vers: