El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Le Port du pantalon, du costume et de la cravate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9753
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Le Port du pantalon, du costume et de la cravate   Dim 28 Déc 2008 - 13:52

Le Port du pantalon, du costume et de la cravate ?



La question a été posée aux savants de Lajnah, à savoir comment juger le port d’un pantalon serré ou ample dans l’imitation des Occidentaux ? Qu’en est-il si le pantalon est différent de celui de type occidental ? Qu’en est-il du port d’un costume, d’une cravate ou d’autres habits des non musulmans ? Est-ce que cela est interdit ou blâmable ? Leur statut peut- il être influencé par le fait que les musulmans aient finit par avoir l’habitude de les porter sans avoir l’intention d’imiter les non musulmans ? Enfin, quelle est la tenue la plus appropriée pour un musulman en ces temps-ci afin d’avoir un avis clair sur la question ?...

A la base, l’imitation interdite des non musulmans se fait dans ce qui est spécifique à eux tels que les actes d’adoration, dans leurs innovations en religion ainsi que dans la croyance. Par exemple pour le rasage de la barbe, ou ce qui est pris d’eux dans la célébration de fêtes et l’exagération auprès des saints, recherchant le secours auprès d’eux, la circombulation autour de leurs tombes, l’immolation pour eux, porter les clochettes et croix autour du coup et dans les maisons, et les porter comme le font certains autour de la main, glorifiant cela en y portant foi comme y croient les Chrétiens. Il y a divergence quant au fait du jugement porté sur leur ressemblance. Il est considéré comme de la mécréance la ressemblance dans la recherche du secours auprès des tombes, la recherche de la bénédiction à travers la croix et leur rite, et il est considéré comme interdit le rasage de la barbe, ou le fait de leur souhaiter les salutations dans leur fête. Il peut s’avérer qu’avec négligence, leur imitation dans ce qui est interdit mène par la suite à la mécréance – qu’Allâh nous en préserve.

Les savants de Lajnah ad-Dâ-ima disent que le port du pantalon, du costume et de ce qui ressemble à ces deux choses, est par principe et pour toute sorte de vêtements permis. Car cette permission touche le domaine des coutumes et traditions, et Allâh – Ta’âla :
« Dis : Qui a interdit la parure d’Allâh, qu’Il a produite pour Ses serviteurs, ainsi que les bonnes nourritures ? » [1] Delà, l’interdiction ne doit se faire que sur la base d’une preuve légiférée quant à son interdiction ou de son caractère blâmable, tel que le port pour l’homme de la soie, ou ce qui dessine les formes du corps dévoilant les parties à cacher ou ce qui est transparent au point que l’on y voit la peau, comme ce qui est très serré et laisse apparaître les parties à cacher. Ceci sont les choses qu’il est interdit de dévoiler. Il y a encore les vêtements propres aux femmes interdits pour les hommes et vice-versa, comme ce qui a été mentionné du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) sur l’interdiction d’imiter les femmes pour les hommes et vice-versa [2]. Ainsi, le port du pantalon et de la chemise n’est pas une spécificité des non musulmans, bien au contraire, cela est un vêtement général pour les musulmans et les non musulmans dans beaucoup de pays et d’états [3].

Et précisément encore, sur la base d’un autre avis émis par les savants de Lajnah, il est dit que le costume ainsi que la cravate ne constituent pas un vêtement spécifique aux non musulmans, et que cela est permis. Et que donc, comme dit précédemment, pour ce qui est des vêtements, tout est permis si ce n’est en présence d’un texte légiféré qu’il l’interdit [4]

En conclusion, SHeikh Sâlih al-Fawzân (qu’Allâh le préserve) dit qu’il est permis de porter des vêtements des non musulmans tant que l’on ne connait pas leur état d’impureté. Car le principe de base sur la question est que cela est pure (permis) et que le doute ne se lève qu’en présence d’une certitude. Il est permis d’utiliser ce qui est tissé comme ce qui est teint comme tissu de leur part. Certes, le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) ainsi que ses compagnons s’habillaient de ce qui était tissé et teint par les non musulmans [5].



Notes
[1] Coran, 7/32
[2] Rapporté par al-Bukharî
[3] Kitâb « Fatâwa ‘Oulémâ al-Balad al-Harâm » p.296-298
[4] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, 24/40
[5] Kitâb « Al-Moulakhas al-Fiqihî » de SHeikh Sâlih al-Fawzân, p.16

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article515
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Port du pantalon, du costume et de la cravate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: La famille en Islam :: L'homme en Islam-
Sauter vers: