El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 La vie dans la tombe (délice ou chatiment)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9829
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: La vie dans la tombe (délice ou chatiment)   Ven 10 Aoû 2007 - 12:04

Le châtiment de la tombe  




Q : Est-ce authentique qu'il y a un châtiment dans la tombe ?  



R : Le châtiment de la tombe est une chose confirmée par l'apparent du Coran, par la sunna et aussi par l'unanimité des musulmans.
En ce qui concerne la preuve tiré de la sunna, le prophète (prière et paix d'Allah sur lui)  a dit :


« Demandez protection d'Allah contre le châtiment de la tombe, demandez protection d'Allah contre le châtiment de la tombe, demandez protection d'Allah contre le châtiment de la tombe. » ( rapporté par Mouslim).

Pour ce qui est de l'unanimité des musulmans, tous disent dans leur prière: Je demande protection d'Allah contre le châtiment de l'enfer et contre le châtiment de la Tombes. Que ce soit les gens de la masse ou même les savants tous le disent. Et pour ce qui est de l'apparent du Coran, Allah a dit :                    
 
« Le Feu, auquel ils sont exposés matin et soir. Et le jour où l’Heure arrivera (il sera dit) : "Faites entrer les gens de Pharaon au plus dur du châtiment". »  Sourate 'Le Pardonneur' verset 46.  

Sans aucun doute leur exposition au feu n'est pas de les écarter de lui mais au contraire c'est que le châtiment les atteigne. Allah dit :

« Et quel pire injuste que celui qui fabrique un mensonge contre Allah ou qui dit: "Révélation m’a été faite", quand rien ne lui a été révélé. De même celui qui dit: "Je vais faire descendre quelque chose de semblable à ce qu’Allah a fait descendre." Si tu voyais les injustes lorsqu’ils seront dans les affres de la mort, et que les Anges leur tendront les mains (disant): "Laissez sortir vos âmes. Aujourd'hui vous allez être récompensés par le châtiment de l’humiliation pour ce que vous disiez sur Allah d’autre que la vérité et parce que vous vous détourniez orgueilleusement de ses enseignements". »  Sourate 'Les bestiaux' verset 93.

Le mot " jour" est défini par l'article "le" qui désigne le moment présent ce qui veut dire le jour présent qui est le jour de leur mort. Donc le châtiment de la tombe est confirmé dans la sunna, dans l'apparent du Coran et par l'unanimité des musulmans.    




Fatwa du cheikh  ibn Otheimine tirée de son recueil de fatawas  
Question numéro 52 page 108  
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9829
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: La vie dans la tombe (délice ou chatiment)   Dim 9 Nov 2008 - 10:57

La vie dans la tombe et ce qui s’y rapporte

SHeikh ’Abdel-’Azîz Ibn ’Abdullâh Ibn BâZ (rahimahullâh)





En un premier temps, il est obligatoire de savoir que tout croyant et toute croyante se doit de croire véritablement aux informations données par Allâh dans Son livre ou par le biais de Son messager (sallallahu ’alayhi wa sallam).Ces choses concernent les affaires de l’au-delà et le règlement des comptes, ainsi que le paradis et l’enfer, la mort, le châtiment et les délices de la tombe, ainsi que toutes les affaires touchant le monde de l’invisible dans le Qor’ân ou l’authentique Sounnah purifiée. Nous devons porter foi à cela, nous y soumettre et y croire sincèrement. Car nous savons que notre Maître est véridique. Ce qu’Il dit et rapporte est vrai comme Il l’a affirmé :


« Et quant à ceux qui ont cru et fait de bonnes œuvres, Nous les ferons entrer bientôt aux Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Promesse d’Allâh en vérité. Et qui est plus véridique qu’Allâh en parole ? » [1]

Et :


« Où que vous soyez, la mort vous atteindra, fussiez-vous dans des tours imprenables. » [2]

Nous savons aussi que le Messager d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa sallam) est le plus véridique des hommes, et qu’il ne parlait pas sous l’impulsion de la passion et ne faisait que rapporter la révélation qu’il recevait. Ce qui a été rapporté de lui dans des traditions authentiques est une chose à laquelle nous devons croire, même si nous n’en comprenons pas véritablement le sens. Notre obligation est de croire à ce qu’il nous rapporte au sujet de l’au-delà : le paradis, l’enfer, les délices réservés aux gens du paradis et le châtiment infligé aux gens de l’enfer. Le châtiment subi dans la tombe, les délices que l’on y reçoit et le retour de l’âme au corps du mort, tout cela est véridique et se confirme dans les textes. L’adorateur [d’Allâh] doit l’accepter et ajouter foi à tout ce qu’il apprend dans le Qor’ân, dans la Sounnah authentique et dans le consensus des savants de l’Islâm.

Aussi, par le biais d’Allâh, si le croyant ou la croyante arrive à pénétrer la sagesse ou les secrets dans cela, ceci est un bien pour un bien [encore meilleur], lumière sur lumière, et une connaissance pour une science [encore meilleure]. Qu’il loue Allâh et rende grâce pour ce qu’Allâh lui a accordé en connaissance, en science, et perception qui lui ont permis d’accroître ses connaissances et renforcer sa tranquillité.

Concernant les questions dans la tombe et de l’état du mort à ce moment-là, ces questions sont une vérité. Et l’on restitue au mort son âme. Des informations authentiques rapportées d’après le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) indiquent que le mort mène dans sa tombe une vie différente de celle d’ici-bas. C’est une vie intermédiaire différente de celle que l’on avait déjà menée et pendant laquelle on avait besoin de manger et de boire et autres choses semblables. C’est une vie particulière qui permet de comprendre des questions et d’y répondre.

[...]

Deux anges lui diront : « Qui est ton prophète ? Qui est ton Maître ? Quelle est ta religion ? » Le croyant dira : « Mon Maître est Allâh, ma religion l’Islâm et mon prophète Muhammad ». C’est de cette manière que seront questionné le croyant et la croyante et qu’ils répondront. Et puis on dira à l’adorateur [d’Allâh] : « Que sais-tu de cet homme (Muhammad) ? » - Il dira : « Il est le Messager d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa sallam) ; il nous a apporté la vérité et nous avons cru en lui et l’avons suivi ». On lui dira alors : « Nous savons que tu étais croyant ».Et on lui ouvrira une porte qui débouche sur le paradis et il en recevra le souffle et les bienfaits. Et puis on lui dira : tu resteras là jusqu’à ce qu’Allâh te ressuscite. Mais on lui montrera sa place en enfer et lui dira : voilà la place que tu aurais occupée si tu n’avais pas cru en Allâh. Maintenant Allâh t’en a sauvé et tu es revenu au paradis.

Quant au mécréant, si on l’interroge sur son Maître, sur sa religion et sur son prophète, il dit : « Hâ ! Hâ ! Je ne sais pas. J’ai entendu les gens dire des choses et j’en ai fait de même ». On lui assènera un coup avec une barre de fer et il lancera un cri que tout être entendra à l’exception des djinns et des hommes. Et puis on lui ouvrira une porte qui débouche sur l’enfer et on rendra sa tombe si étroite que ses côtes se croiseront. Sa tombe se transformera en une fosse infernale et on lui ouvrira une porte d’où viendra un vent de l’enfer en guise de châtiment. On lui dira : voici ta place jusqu’à ce qu’Allâh te ressuscite. On lui ouvrira encore une porte qui débouche sur le paradis et lui dira : ceci serait ta place si Allâh t’avait bien guidé ».

Cela permet de savoir que la tombe peut être soit un des jardins, des jardins du paradis, soit un des fossés, des fossés de l’enfer. Le châtiment et le bienfait s’appliquent dans la tombe aussi bien au corps qu’à l’âme. Et il en est de même dans l’au-delà au paradis ou en enfer.

Quant à celui qui meurt noyé, brûlé ou dévoré par un fauve, son âme recevra sa part de châtiment ou de bonheurs. Cette part l’atteindra sur terre ou en mer ou dans le ventre des fauves ou dans n’importe quel autre endroit, en fonction de la volonté d’Allâh.

Mais la majeure partie du châtiment ou des délices qui touchent l’âme seront subit éternellement, que ce soient les délices, ou que ce soit le châtiment. L’âme du croyant va au paradis. Le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit :
« l’âme du croyant est un oiseau qui perche sur les arbres du paradis et se nourrit de leurs fruits. Et l’âme du mécréant ira en enfer ».

L’obligation qui incombe à tout musulman et à toute musulmane est d’accepter avec soumission les informations données par Allâh - ’Azza Wa Djal - et par Son Messager (sallallahu ’alayhi wa sallam). Ils doivent y croire de la manière voulue par Allâh - ’Azza Wa Djal - même si un côté de leur signification n’est pas clair pour l’adorateur [d’Allâh]. Car la sagesse parfaite appartient à Allâh - Subhânahu. [3]



Notes
[1] Coran, 4/122
[2] Coran, 4/78
[3] Madjmu’ Fatâwa du SHeikh Ibn BâZ, 8/338

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article167
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9829
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: La vie dans la tombe (délice ou chatiment)   Dim 9 Nov 2008 - 10:58

Le châtiment et les délices éprouvés dans la tombe s’appliquent réellement au corps et à l’âme

Ibn Qayyîm al-Djawziyyah & SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah





...Il n’est pas permis de dire que ce que le mort éprouve en fait de délices ou de châtiment et identique à ce que ressent le rêveur. Bien au contraire, les délices et le châtiment dans la tombe sont beaucoup plus parfaits et ils sont réels...



Ibn Qayyîm al-Djawziyyah dit que SHeikh al-Islâm [Ibn Taymiyyah] a été interrogé sur cette question et il répondit :

Le châtiment et les délices s’appliquent à l’âme et au corps à la fois selon l’avis unanime de la Communauté des Sounnites ; l’âme est tantôt séparément plongée dans les délices ou le châtiment tantôt elle est revêtue du corps. Dans ce dernier cas, le châtiment ou les délices sont ressentis par les deux ensemble comme ils peuvent être ressentis par l’âme toute seule

[...]

La doctrine des ancêtres de la Communauté et ses guides. Elle enseigne qu’après la mort on sera plongé soit dans des délices, soit dans le châtiment et que cela est ressenti par l’âme et le corps et que l’âme, une fois séparée du corps, plongera soit dans des délices soit dans le châtiment et qu’elle réintègre le corps parfois et lui fait partager délices et châtiment. Et puis, après la grande résurrection, les âmes réintégreront leurs corps et les morts sortirent de leurs tombes pour se présenter au Maître des Univers. La résurrection des corps est admise aussi bien par les Musulmans que par les Juifs et Chrétiens [...] [1]

SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah dit aussi que le dormeur peut au cours de son sommeil éprouver physiquement du plaisir ou de la douleur. Il peut même lui arriver [dans le cadre d’un rêve] d’être frappé au point qu’au matin, il ressente de la douleur. Il peut encore rêver dans son sommeil qu’on lui offre une nourriture agréable et se retrouve au matin avec la saveur dans la bouche. Cela existe. Le dormeur peut éprouver des délices et un châtiment qui touchent aussi bien son âme que son corps sans que celui qui se trouve à ses côtés s’en rende compte. Il arrive même que le dormeur crie en raison de l’intensité de la douleur ou du cauchemar qui l’envahissent de sorte qu’une personne éveillée l’entend.

Il peut aussi réciter le Qor’ân ou des « rappels » ou prononcer une réponse de façon à se faire entendre par les personnes éveillées tout en dormant les yeux bien fermés... Si on lui parlait dans cet état, il n’entendrait pas. Comment alors nier l’état de l’enterré dont le Messager dit qu’il entend le bruit produit par leurs [ceux qui viennent de l’enterrer] sandales au contact du sol » et ses propos « vous ne m’entendez pas mieux qu’eux ? »

Le cœur ressemble à la tombe. C’est pourquoi quand il [le Prophète] manqua la prière d’al-asr lors du siège de la Fosse, il dit :
« Puisse Allâh remplir leurs ventres et leurs tombes de feu ». Selon une autre version : « leurs cœurs et leurs tombes de feu ». Allâh les distingua dans sa parole :

« Et pour l’amour des richesses il est certes ardent. Ne sait- il donc pas que lorsque ce qui est dans les tombes sera bouleversé » [2]

Ceci est un rapprochement visant à confirmer la possibilité de cela [le châtiment dans la tombe].

Il n’est pas permis de dire que ce que le mort éprouve en fait de délices ou de châtiment et identique à ce que ressent le rêveur. Bien au contraire, les délices et le châtiment dans la tombe sont beaucoup plus parfaits et ils sont réels. On ne fait cette comparaison que pour expliquer la possibilité de cela à celui qui dit que le mort ne se remue pas dans sa tombe et le sol ne change pas, etc. Cette question est largement développée et il serait trop long de l’aborder ici exhaustivement. Allâh le sait mieux [...] [3]



Notes
[1] Kitâb « Ar-Roûh » de Ibn al-Qayyîm, p.152-155
[2] Coran, 100/8-9
[3] Madjmu’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 4/142-143


http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article46
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9829
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: La vie dans la tombe (délice ou chatiment)   Dim 9 Nov 2008 - 11:01

Sur le mort questionné dans sa tombe ?

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-’Uthaymîn (rahimahullâh)





Question :

Concernant le fait que le mort soit véritablement questionné [dans sa tombe], est-ce qu’il s’assied vraiment dans la tombe pour lui parler ?

Réponse :

Que le défunt soit questionné dans sa tombe est indubitablement vrai, et la personne s’assied dans sa tombe, parle et le questionne.

Si une personne demande : « La tombe est étroite et confinée, comment donc [le défunt] peut-il se redresser ? [dans sa tombe] »

La réponse est :


Premièrement :

Il est obligatoire que le croyant croit et accepte véritablement le monde de l’invisible, et il ne faut pas demander le pourquoi du comment ? [de la chose]. Car personne ne demande le pourquoi du comment excepté celui qui a des doutes. Quant a celui qui croit et que sont cœur est satisfait avec ce qu’Allâh et Son Messager disent, il accepte la chose et dit : « Allâh Lui Seul sait comme cela se passe ».

Deuxièmement :

La relation de l’âme au corps dans le mort est différente de sa relation dans la vie. La relation entre le corps et l’âme peut varier selon des voies que l’homme ne peut pas toujours comprendre, et le rapport du corps au corps après la mort ne peut-être comparée à celui dans la vie. Quand une personne rêve, il se voit va-et-vient, en voyageant, parler aux gens, il rencontre des gens vivant comme mort ; il peut se voir dans un beau jardin, ou dans une maison sombre et effrayante ; Il peut se voir monter dans une voiture confortable, ou monter dans une voiture inconfortable. Tout est possible, bien qu’il soit dans son lit sans que rien n’ai changé, même le revêtement de la couverture n’a pas changé, mais toutefois nous ressentons cela comme si cela était réalité. La relation de l’âme au corps après la mort est différente comme quand on est éveillé ou bien endormi. C’est différent et nous ne le comprenons pas. Donc une personne peut s’asseoir dans sa tombe et être questionné, bien que la tombe soit étroite et confinée.

De la même façon cela a été relaté dans un hadîth authentique du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) ; il transporte le message et nous devons y croire et nous soumettre. Allâh - Ta’âla - dit :


« Non !... Par ton Seigneur ! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement [à ta sentence. »
[1] [2]



Notes
[1] Coran, 4/65
[2] Madjmu’ Fatâwa de Ibn ’Uthaymîn, 2/34

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article4
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9829
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: La vie dans la tombe (délice ou chatiment)   Dim 9 Nov 2008 - 11:02

Quelques raisons qui provoquent le châtiment de la tombe !

Al-Imâm Chams id-Dîn Abî ’Abdullâh Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-Djawziyyah [691 - 751 H]



Deux points de vue sont concevables [dans ce qui provoque le châtiment de la tombe] : « L’abrégé » et « le détaillé ».

1) Le premier qui est « l’abrégé » est :

Les gens qui seront châtiés à cause leur méconnaissance d’Allâh - Ta’âla, la désobéissance à Ses ordres et les péchés qu’ils commettent. Car Allâh ne châtie pas une âme qui L’a connu, L’a aimé, a obéi à Ses ordres et s’est abstenue de Ses interdits, ni même le corps ne sera châtié, car ce châtiment n’est qu’une traduction de la colère contre Son sujet. Tout pécheur qui aura courroucé Allâh - Ta’âla - en ce monde sans se repentir et meurt ainsi, subira le châtiment dans le « Barzakh » [monde intermédiaire entre ce bas monde et l’au-delà] qui sera en fonction de ce qu’il aura avancé.

2) Le deuxième qui est « le détaillé » :

Certes le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) nous a informé au sujet de ces deux hommes qui subiront un châtiment dans leur tombe, dont l’un était dû au fait qu’il colportait les propos des gens, et l’autre délaissait le soin de ne pas être souillé par l’urine. Ainsi, il a délaissé l’obligation de la purification, et l’autre était la cause de discorde et de haine entre les gens dues à sa langue quand même celle-ci était véridique. Et certes, la calomnie, le mensonge, la diffamation et la médisance [entre ces gens] sont la cause d’un grand châtiment, tout comme le délaissement du soin de ne pas être souillé par l’urine qui est à l’exemple du délaissement de la prière ; et la souillure de l’urine est parmi ses obligations et ses conditions d’où la raison d’un dure châtiment [pour cela]. Comme il est rapporté dans le hadîth de Chou’bah où le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit : « Et ceux qui agissent de la sorte, sont à l’image de ceux qui mangent la chair des gens » et cela est la calomnie.

[...]

Et aussi le hadîth de Samarah [Ibn Djoundoub] dans le « Sahîh al-Bukhârî » qui mentionne la personne qui forge des mensonges, dont la gravité de ces mensonges atteint l’horizon, de celui qui lit le Qor’ân la nuit sans l’appliquer le jour, de ceux qui forniquent, hommes et femmes, de celui qui mange de l’intérêt, comme le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) en a témoigné [dans le Barzakh].

[...]

Et certes le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) nous a informé aussi de celui qui vola une ceinture du butin et qui a été transformée en ceinture de feu dans sa tombe, alors qu’il avait un droit sur ce butin [étant combattant]. Que dire alors de celui qui fraude injustement ?

Le châtiment de la tombe résulte de la désobéissance du cœur, de l’oeil, de l’oreille, de la bouche, de la langue, du ventre, du sexe, de la main, du pied et de tout le corps. [Et aussi par] la calomnie, le mensonge, la médisance, le faux témoignage, le diffamateur de l’homme marié, le passé dans la discorde, celui qui appelle à l’innovation, les dires sur Allâh et Son Prophète sans que la personne n’ait de connaissance sur le sujet, l’imprudent dans ses paroles, le fait de manger l’intérêt, celui qui dévore les biens de l’orphelin, le consommateur de bien illicite provenant des pots-de-vin et ce qui ressemble à cela.

Celui qui mange les biens de son frère injustement ou les biens de son ami, le buveur de vin, le consommateur qui ingurgite l’agriculture interdite, la fornication, l’homosexualité, le voleur, le traite, le perfide, le trompeur, le malicieux. Celui qui prend l’intérêt ou le donne ou l’enregistre ou qui en témoigne, celui qui rend licite les choses ou se les rend licites, l’imposteur qui n’applique pas les obligations d’Allâh et Ses interdits, celui qui nuit aux musulmans et suit ses vises, celui qui juge avec une loi autre que celle d’Allâh, le savant qui prononce un avis basé sur autre que la Loi d’Allâh, celui qui aide aux crimes et à l’agression, celui qui tue une âme qu’Allâh a rendu sacrée, l’incroyant dans les interdits d’Allâh, celui qui renie les qualités des Noms et Attributs d’Allâh et l’athée en cela [...] [1]

Notes
[1] Kitâb « ar-Roûh » de L’Imâm Ibn al-Qayyîm, p.211-213
http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article275

(la page n existe plus)
Revenir en haut Aller en bas
 
La vie dans la tombe (délice ou chatiment)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: L'invisible, l'au delà, la mort ... :: La mort, la vie dans la tombe...-
Sauter vers: