El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 'Aicha bint abi bakr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Yasmine
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
avatar

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: 'Aicha bint abi bakr   Sam 20 Déc 2008 - 11:47

‘Aïcha bint abi Bakr -Qu’Allah l’agrée-





C’est ‘Aïcha, la fille du successeur du Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- , de son compagnon dans la grotte : Abou Bakr as-Siddiq -Qu’Allah l’agrée- . Sa mère s’appelle Oummou Rawmane bint ‘Amir ibn ‘Ouweimir -Qu’Allah l’agrée- . Elle voulait un surnom et le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- lui dit de prendre comme surnom Oummou ‘Abdillah (‘Abdoullah c’est le fils de sa sœur Asma et de az-Zoubeir ibn al ‘Awam.). On l’a nomme aussi as-Siddiqa (la véridique) et ceci est pris de son père connu comme as-Siddiq (le véridique).

‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- était connue pour sa grande générosité, sa grande crainte d’Allah -Le Très Haut- et son délaissement de ce bas-monde et le peu d’importance qu’elle lui donnait.

‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- est née à peu près 8 ans avant l’émigration vers Médine, à la Mecque. Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- l’épousa alors qu’elle n’avait que 6 ans mais ne consomma son mariage que lorsqu’elle eut 9 ans.


Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- se maria avec elle et à ce sujet l’Imam al Boukhari rapporte dans son authentique d’après ‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- que le Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- lui a dit :

« Je t’ai vu en rêve deux fois, je te vois dans un bon morceau de soie.
Il m’est dit : « Voilà ta femme, dévoile là » et c’était toi !!
Alors je dis : « Si ceci provient d’Allah ça se produira. »
Et ceci provenait d’Allah et ça c’est produit. » [11]


Elle était celle qu’il aimait le plus parmi ses épouses -Qu’Allah les agrées- .. ‘Amr ibn al ‘Ass -Qu’Allah l’agrée- a rapporté que le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- l’envoya à la tête de l’expédition « Dhat as-Salassîl » et qu’avant son départ, il s’était rendu chez le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- à qui il demanda :« Quelle est la personne que tu aimes le plus ? », Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- lui répondit : « ‘Aïcha ».
Je lui demandai : « Et parmi les hommes ? », Il répondit : « Son père ».
Je lui redemandai de nouveau : « Et qui après lui ? ».
Et il me répondit « ‘Omar ibn al Khattab » et il me cita d’autres noms.[12]


Ibn ‘Abbas -Qu’Allah l’agrée- a entendu ‘Omar ibn al Khattab -Qu’Allah l’agrée- , alors qu’un jour il se trouva chez sa fille Hafsa, il lui dit :
« Ô ma fille gares à t’identifier à celle dont les qualités lui valent l’amour du Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- » , En voulant parler de ‘Aïcha, elle alla alors raconter cela au Messager d’Allah qui en souria. ».[13]

‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- a beaucoup de mérites, parmi lesquels ce qui est rapporté par al Boukhari et Mouslim : Abou Salama rapporte que ‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- a dit qu’un jour le Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- lui dit :« O ‘Aïcha c’est Jibril , il te passe le Salam ».
Je lui dit : « A lui le Salam et la bénédiction, car tu vois ce que je ne vois pas » En s’adressant au Messager d’Allah [14]


Abou Moussa al Ach’ari rapporte que le Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit :« Il y a beaucoup d’hommes parfaits, mais parmi les femmes, il y en a eu que trois : Assia bint Mouzâhim femme de Pharaon, Maryam bint ‘Imran et Khadija bint Khouwaylid et la supériorité de ‘Aïcha sur les autres femmes est comme le « Tharid [15]» sur tous les autres plats ..»[16]

Anas ibn Malîk -Qu’Allah l’agrée- a rapporté qu’il a entendu le Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- dire :
« La supériorité de ‘Aïcha sur les autres femmes est comme le « Tharid » sur tous les autres plats ..»[17]

‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- rapporte que le Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- lui dit :
« Je sais lorsque tu es satisfaite de moi et lorsque tu es en colère contre moi. »
Je lui dis : « Mais comment sais-tu cela ? »
Il me dit : « Lorsque tu es satisfaite de moi, tu dis : Non par le seigneur de Mouhammad ! Et lorsque tu es en colère contre moi, tu dis : Non par le Seigneur d’Ibrahim ! »
Je lui dis : « Tu as dis vrai (ou sans doute), par Allah Ô messager d’Allah, je ne peux fuir que ton nom. »[18]


Un jour le Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- demanda à ‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée-
« Veux- tu être ma femme dans cette vie et dans l’au-delà ? » Elle répondit : « Par Allah, oui !»
Il lui dit alors : « Tu es ma femme dans cette vie et dans l’au delà. »[19]


Allah -Le Très Haut- l’innocenta du haut de ses sept cieux, lorsque les gens, et à leur tête les hypocrites, ont dit qu’elle avait commis l’adultère, en révélant dans le Coran dix versets dans la sourate « an-Nour » la lumière.

‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- faisait partie des grands savants ; C’est elle qui a pris le plus de science du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- parmi ses épouses. L’imam az-Zouhri a dit :
« Si on assemblait la science de ‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- à la science de toutes les mères des croyants (les épouses du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- ),ainsi qu’à la science de toutes les femmes, la science de ‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- serait meilleure ».


Abou Moussa -Qu’Allah l’agrée- a dit :« Nous n’avons, nous, compagnons du Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- , pas une ambiguïté sur un Hadith, sans que nous n’interrogions ‘Aïcha et que nous trouvions en elle, la science de ce Hadith .»[20]

Son neveu ‘Ourwa ibn az-Zoubeir -Qu’Allah l’agrée- a dit :
« Je n’ai pas vu quelqu’un de plus savant dans la compréhension, la médecine (ici traditionnelle) et la poésie que ‘Aïcha. »

Masrouq –Qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit:
«J’ai vu les grands savants parmi les compagnons du Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- questionner ‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- sur les règles d’héritages ».

Il y a aussi le fait que le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- ait demandé à passer la fin de ses jours dans la maison de ‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- pour que ce soit elle qui le soigne. A la mort du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- , elle n’avait que 18 ans.

Al Boukhari et Mouslim rapportent d’après elle -Qu’Allah l’agrée- , qu’elle dit :
« Allah -Le Très Haut- prit (son âme) alors que sa tête était posée sur ma poitrine et sa salive s’est mélangée à la mienne ».

Car lorsque le frère de ‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- , ‘Abdour-Rahmane -Qu’Allah l’agrée- , entra pour les visiter, il avait un Siwak dans sa bouche et le Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- le regarda. Alors ‘Aïcha comprit que le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- le voulait et donc elle le prit de son frère. Elle le mâcha pour le rendre tendre puis le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- s’en servit et après elle le reprit pour aussi s’en servir. Voilà l’explication de sa parole « …et sa salive s’est mélangée à la mienne »


Ibn abi Malika -Qu’Allah l’agrée- a dit : Ibn ‘Abbas -Qu’Allah l’agrée- demanda la permission de voir ‘Aïcha peu de temps avant sa mort, alors qu’elle était semi-consciente, elle dit : « Je crains qu’il ne me fasse des éloges » et l’on annonça le cousin du Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- , elle dit : « Autorisez le ! ».
Il dit : « Comment te portes-tu ? », elle lui répondit : « Je vais bien si je crains Allah »,
Il lui dit : « Sens-toi bien In-cha-Allah, tu es la femme du Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- , il n’a épousé de vierge que toi, Il (Allah) t’a innocenté du haut des cieux » Az-Zoubeïr -Qu’Allah l’agrée- rentra après lui et elle lui dit :
« Ibn ‘Abbas est entré, m’a fait des éloges alors que j’aurai aimé être oubliée.» [21]


‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- mourût le 17 Ramadhan de l’an 58h à l’âge de 66 ans à Médine où elle fut enterrée (dans le cimetière al Baqi’).

Et pour terminer, je dirais que je prends Allah -Le Très Haut- comme témoin que je suis innocent, réfute et rejette tout mal qui est dit sur cette grande femme ‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- , comme ce que disent les chiites et leurs semblables, qu’elle aurait vraiment commis l’adultère (tout en rejetant les versets coraniques qui parlent de son innocence) et qu’elle a apostasié après la mort du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- et bien d’autres formes d’insultes et de manque de respect. Mais que ces gens pervers et ignorants sachent que le jour viendra où ils seront debout et nus pour répondre à leur Seigneur de tout ce qu’ils ont fait et dit, et rien n’échappe à Allah Le Seigneur des mondes. Qu’ils ne pensent surtout pas que ce qu’ils disent comme mensonges sur elle ou d’autres compagnons, que cela plaise au Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- , lui qui l’aimait plus que toutes ses épouses et qui est mort dans ses bras et en étant satisfait d’elle.


Like a Star @ heaven source :Oummou Safiya al Djazaïria & Abou ‘Abdir Rahmane ‘Abdoullah Attantany.
Références : (Pour la partie sur ‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- )
Fath al Barî de ibn Hajar al ‘Asqalani Référence :
avec le Tahqiq de Cheikh ibn Baz, Tome n°7. Al ‘ilm wal ‘Oulama
Sahih Mouslim « Chapitre sur les mérites de Khadija et de ‘Aïcha » du cheikh abou Bakr Jabir al Djazaïri


--------------------------------------------------------------------------------


[11] Hadith rapporté par Mouslim n°79/2438.
[12] Hadith rapporté par al Boukharî et par at-Tirmidhi 3/46.
[13] Hadith rapporté par al Boukharî n°5125 et n°5218.
[14] Hadith rapporté par al Boukharî n° 3768 et par Mouslim n°2447.
[15] C’était un plat composé de pain et sauce, le traducteur.
[16] Hadith rapporté par Mouslim n°70/2431.
[17] Rapporté par Mouslim n°89/2446 et par ibn Majah (Sahih al Jami’: n°4210).
[18] Hadith rapporté par Mouslim n° 2439.
[19] Rapporté par al Boukharî n° 4785 et par ibn Hibbane avec un Sanad Sahih.
[20] Hadith hassan sahih rapporté par Tirmidhî n°4883.
[21] Hadith rapporté par al Boukharî n° 4753 et par Ahmed n°1644.
Revenir en haut Aller en bas
 
'Aicha bint abi bakr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Biographies :: Les femmes pieuses-
Sauter vers: