El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Le comportements des Salafs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9829
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Le comportements des Salafs   Jeu 9 Aoû 2007 - 20:29

Le comportements des Salafs






D’après Bakr ibn Mâ’iz :

« On a jamais vu Ar-Rabî’ [ibn Khuthaym] accomplir de prières surérogatoires dans la mosquée de son village, sauf une seule fois [i.e : il préférait les faire chez soi conformément à la Sounna du Prophète et pour éviter d’être vu des gens] » [1]
 

Sufiân rapporte d’après la femme d’Ar-Rabî’ ibn Khuthaym :

« Toutes les actions qu’Ar-Rabî’ accomplissaient étaient secrètes, au point où lorsqu’une personne venait le voir alors qu’il lisait le coran, il cachait le coran avec son vêtement » [2]

 
Abû Hamzah Ath-Thumâlî a dit :

« ’Alî ibn Al-Husayn avait l’habitude de porter un panier de pain sur son dos de nuit et le distribuait en aumône.

Il disait : « L’aumône en secret éteint la colère du Seigneur, glorifié et exalté soit-Il » » [3]  


’Amru ibn Thâbit a dit :

« Lorsque ’Alî ibn Al-Husayn mourut, on le lava et les personnes présentes virent des traces sombres sur son dos. Certaines personnes demandèrent : « Qu’est-ce que cela ? ».

D’autres répondirent : « Il avait l’habitude de porter un sac de blé sur son dos de nuit, et le distribuait aux pauvres de la ville de Médine » [4]  


Muhammad ibn Mâlik ibn Dayghem a dit :

Mawlânâ Abû Ayyûb a dit : « Abû Mâlik me dit un jour :


« Prend garde à ta propre âme, car les soucis des croyants dans ce bas-monde n’ont jamais de fin. Et je jure par Allah que si le Jour Dernier n’est pas une cause de bonheur pour le croyant, deux malheurs se seront alors abattus sur lui : les soucis de ce bas-monde et l’affliction de l’au-delà ».

Je m’écriais alors : « Je donnerais mon père [en rançon] pour toi [? Abû Mâlik] ! Comment le Jour Dernier ne serait-il pas une cause de bonheur pour le croyant alors qu’il peine et se fatigue pour Allah dans ce bas-monde ? ! »


[Abû Mâlik] répondit :

« ? Abû Ayyûb, comment [être sûr de] l’acceptation de nos actes [par Allah] ? Comment [être sûr d’]être sauf ? »

Il dit ensuite :

« Il se peut qu’un homme pense avoir amélioré son état, bien accompli ses sacrifices, purifié son intention, parfait ses actes... pourtant tout ceci risque d’être rassemblé le Jour de la Résurrection pour lui être jeté au visage ! » [5]

 
D’après Dja’far ibn Burqân :

« J’entendais parler de Yûnus ibn ’Ubayd comme étant une personne de mérite et pieuse. Je lui écrivis donc une lettre en ces termes :

« On t’a décrit à moi comme étant une personne de mérite et pieuse. C’est pourquoi j’ai décidé de t’écrire afin que tu m’informes à ton sujet ».


Sa réponse fut :

« Ta lettre dans laquelle tu me demandes de t’informer à mon sujet m’est bien parvenue. Je t’informe donc de ce qui suit :

j’ai proposé à mon âme d’aimer pour les gens ce qu’elle aime pour elle-même, et de détester pour eux ce qu’elle déteste pour elle-même. Je me suis rendu compte alors qu’elle était très loin de tout cela.

Une autre fois je lui ai proposé de ne parler des gens qu’en bien... et je me suis alors rendu compte qu’il était plus facile pour elle de jeûner un jour de grande chaleur, à Basrah, lorsque le soleil est à son zénith, plutôt que de ne parler des gens qu’en bien.

Voilà ma situation cher frère, et que la paix soit sur toi » [6]





Note :

[1] Ibn Al-Djawzî, Sifat As-Safwah v.3 p.61
 
[2] ibid
 
[3] Ibn Al-Djawzî, Sifat As-Safwah v.2 p.96. Quant à la phrase : « L’aumône en secret éteint la colère du Seigneur, glorifié et exalté soit-Il », il s’agit d’un hadith authentifié par Cheikh Al-Albânî. Voir As-Silsilah As-Sahîhah n° 1908
 
[4] Ibn Al-Djawzî, Sifat As-Safwah v.2 p.96
 
[5] Ibn Al-Djawzî Sifat As-Safwah v.3 p.360
 
[6] Adh-Dhahabî Siyar A’lâm An-Nubalâ’ v.6 p.19.

 
Traduction : L’équipe Sounna.com
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9829
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le comportements des Salafs   Sam 24 Déc 2011 - 14:48

Comportements de nos salafs as-saalih




Bismillâhi r-Rahmâni r-Rahîm. Louange à Allah le Seigneur de l’Univers ! Que le Salut et les Prières d’Allah soient sur le maître des premières et des dernières générations, notre maître et notre Prophète Mouhammad, ainsi que sur sa famille, ses Compagnons, et tous ceux qui suivent leur voie et qui s’accrochent à leur tradition jusqu’au Jour du Jugement Dernier ! La mort (Al-mawt) est une réalité qu’aucun de nous ne peu nier, ni les croyants, ni les mécréants. Mais quels sont nos efforts pour oeuvrer pour ce qui viendra après ?! Il est étonnant de voir à quel point nous faisons des projets futurs et amassons des biens.


Voici une compilation de paroles et de comportements de nos salafs as-saalih (pieux prédécesseurs) quand on leurs parlait de la mort ou dans leurs derniers instant de vies. Vous verrez que la différence entre eux et nous est comme celle des cieux et de la terre. Soyons donc fermes dans l’obeissance à Allah et dans le suivi de Messager d’Allah (Sallallahou 3alayhi wa salam).




Like a Star @ heaven ‘Amîr ibn Rabî’ah rapporte : j’ai entendu ‘Umar ibn Al-Khattâb prendre un fétu de paille et dire : « J’aurais aimé être ceci, j’aurais aimé que ma mère ne m’enfante jamais, j’aurais aimé être totalement oublié. » (Az-Zuhd d’Abû Dâwûd, p.89)

Like a Star @ heaven Abû Usâmah rapporte : « Lorsque Sufyân At-Thawrî est tombé malade, j’ai apporté son urine à un docteur, et il me dit : « C’est là l’urine d’un homme dont la tristesse a fendu le foie, il n’y a aucun remède. » (As-Siyar, 7/270).

Like a Star @ heaven Lorsqu’on demandait à Ar-Rabî’ ibn Khuthaym : « Comment te sens-tu ce matin ? » Il disait : « Nous nous sommes levé plein de péchés, nous mangeons notre subsistance et nous attendons notre Heure. » (Al-Musannaf, 7/228)

Like a Star @ heaven On demanda à ‘Atâ As-Sulaymî : « Pourquoi es-tu si triste ? » Il dit : « Malheur à toi, la mort plane sur moi, la tombe sera ma demeure, la Résurrection sera mon lieu de rendez-vous, le pont de l’Enfer sera mon chemin et je ne sais ce que l’on fera de moi. » (Sifah As-Safwah 3/327)

Like a Star @ heaven Ibrâhîm ibn ‘Isâ rapporte : « Je n’ai jamais vu quelqu’un de plus triste qu’Al-Hasan. A chaque fois que je le rencontrais je pensais qu’il venait d’être atteint d’un malheur. » (Sifah As-Safwah 3/326)

Like a Star @ heaven Ibrâhîm  At-Taymî a dit : « Celui qui n’est pas triste doit craindre d’être parmi les gens de l’Enfer, car les gens du Paradis diront : « Louange à Allah qui a fait disparaître notre tristesse. » Et celui qui n’éprouve aucun compassion doit craindre d’être parmi les gens de l’Enfer, car les gens du Paradis diront : « Nous étions avant cela dans nos familles, plein de compassion. »

Like a Star @ heaven On demanda à Abû Hâzim : « Comment se fait le retour vers Allah ? » Il dit : « Le retour du serviteur obéissant est comme celui de l’absent qui revient vers sa famille qui espère le revoir ; et le retour du désobéissant est comme le retour de l’esclave fugitif vers son maître en colère. » (Latâ’if Al-Ma’ârif /135)

Like a Star @ heaven Un groupe de gens est rentré chez Abû ‘Abd Ar-Rahmân As-Sulamî alors qu’il était malade et certains ont chercher à lui redonner espoir (de guérison). Il dit : « J’espère (en la rencontre) de mon Seigneur, et pour lui j’ai jeûné 80 mois de Ramadan. » (Husn Ad-Dhan billah /126)

Like a Star @ heaven Abû Ad-Dardâ dit :  « Ô gens de Damas ! Venez écouter le conseil d’un frère ! Qu’ai-je à vous voir construire des maisons que vous n’habitez pas, ramasser des biens que vous n‘utilisez pas, poursuivre des rêves que vous n’atteindrez pas ? Ceux d’avant vous ont bâti de grandes constructions, eu de grands rêves, amassé beaucoup de biens, mais leurs rêves les ont trompés, leurs biens sont devenus poussière et leurs demeures des tombes. » (Qasr Al-Amal, Ibn Abî Ad-Dunyâ / 160)

Like a Star @ heaven Bakr ibn ‘Abd Allah rencontra Abû Jamîlah et lui dit : « Comment te sens-tu ? » Il dit : « Par Allah je suis comme un homme qui a tendu son cou sous une épée qui attend qu’on frappe son cou. » (Qasr Al-Amal : 42)

Like a Star @ heaven Ismâ’îl ibn Zakariyyâ était le voisin de Habîb Abû Muhammad, et il dit : « Au soir je l’entendais pleurer, au matin je l’entendais pleurer, je suis donc allé voir sa femme et lui ai dit : pourquoi pleure-t-il matin et soir ? Elle dit : « Par Allah ! Il craint lorsqu’il se couche de ne pas voir le matin, et lorsqu’il se lève de ne pas voir le soir. » (Qasr
Al-Amal : 63)

Like a Star @ heaven ‘Ubayd Allah ibn Shamît rapporte qu’il a entendu son père dire : « Ô toi qui est trompé par ta santé, n’as-tu jamais vu quelqu’un mourir sans maladie ? Ô toi qui est trompé par la longueur de son existence, n’as-tu jamais vu quelqu’un mourir sans délai ? » (Qasr Al-Amal : 67)

Like a Star @ heaven Lorsque Muhammad ibn Wâsi’ voulait aller dormir il disait à sa famille : « Je vous confie à Allah (l’invocation du voyageur), ce sera peut être le sommeil dont je ne reviendrais pas. » c’était là son habitude lorsqu’il voulait dormir. (Qasr Al-Amal : 227)

Like a Star @ heaven Yazîd Ar-Ruqâshî disait : « Jusque quand allons-nous dire : demain je ferais cela, à la rupture du jeûne je ferais ceci, en revenant de voyage je ferais cela ! As-tu oublié le long voyage qui t’attend et l’ange de la mort ? Ne sais-tu pas que chaque nuit beaucoup d’âmes disparaissent ? Ne sais-tu pas que l’ange de la mort n’attendra pas ? Ne sais-tu pas que la mort est la fin de toute chose ? » (Qasr Al-Amal : 80)

Like a Star @ heaven Ibrâhîm An-Nakha’î pleurait auprès de son épouse et elle pleurait auprès de lui, et il disait : « Aujourd’hui nos œuvres sont présentées à Allah. » (lundi et jeudi) (Sifah As-Safwah, 2/673)

Like a Star @ heaven Lorsque Bakr ibn ‘Abd Allah Al-Mazanî voyait un vieillard, il disait : « il est meilleur que moi, il a adoré Allah avant moi. » Et lorsqu’il voyait un enfant, il disait : « il est meilleur que moi, il a accompli moins de péché que moi. » (Muhâsabah An-Nafs /79)

Like a Star @ heaven Al-Fudhayl ibn ‘Iyâdh disait : « Pauvre de toi ! Tu fais le mal et pense être noble ! Tu es bête et tu penses être intelligent ! Ta vie est courte et tes espoirs sont grands ! » (As-Siyar, 8/440)

Like a Star @ heaven ‘Abd Allah ibn Mas’ûd a dit : « Le croyant ne trouve le repos que lorsqu’il rencontre Allah. » (Az-Zuhd : 194)

Like a Star @ heaven Bilâl ibn Sa’d a dit : « Un homme peut être trompé, il est joyeux, mange, bois et rit, alors que dans le Livre d’Allah il est écrit qu’il est un combustible de l’Enfer. » (Sifah As-Safwah, 4/216)

Like a Star @ heaven Ahmad ibn Harb a dit : « L’homme préfère (la fraîcheur) de l’ombre à (la chaleur) du soleil, puis il ne préfère pas le Paradis à l’Enfer ! » (Al-Ihyâ, 4/568)

Like a Star @ heaven Mâlik ibn Dînâr a dit : « Par Allah ! Si je pouvais ne pas dormir, je ne dormirais pas, de peur qu’un châtiment n’arrive alors que je dors. Par Allah ! Si je trouvais de l’aide parmi les hommes, je les éparpillerais sur terre en leur disant de dire aux gens : l’Enfer ! l’Enfer ! » (Az-Zuhd / 387)

Like a Star @ heaven Salmân ibn Muslim Al-Khutalî rapporte que Ghazwân Ar-Ruqâshî regarda l’immense foule au jour du ‘Id et il se mit à pleurer. Il dit : « Je n’ai rien vu qui ressemble plus au Jour de la Résurrection. » puis il rentra chez lui malade. » (As-Shu’ab, 3/3723)

Like a Star @ heaven Abû Nu’aym rapporte que lorsque Sufyân At-Thawrî se rappelait de la mort, il restait plusieurs jours sans qu’on puisse rien tirer de lui. Lorsqu’on l’interrogeait sur une chose, il disait : « je ne sais pas, je ne sais pas. » (Musnad Ibn Al-Ja’d : 284)

Like a Star @ heaven Lorsqu’on demandait à Muhammad ibn Wâsi’ : comment vas-tu ? Il disait : « Que penses-tu d’un homme qui avance chaque jour vers l’au-delà ? » (Al-Hilyah, 6/348)

Like a Star @ heaven Ar-Rabî’ ibn Badr passa à côté d’un groupe d’hommes alors qu’ils creusaient une tombe pour un mort. Il leur dit : « Qui est cet étranger parmi vous ? » Ils dirent : Ce n’est pas un étranger mais un proche et bien aimé. Il dit : « Et qui est plus étranger que le mort parmi les vivants ? » Et tous se mirent à pleurer. » (Al-Hilyah, 6/297)

Like a Star @ heaven Muslim ibn Ibrâhîm rapporte que Hishâm Ad-Dustawâ’î n’éteignait pas sa lampe jusqu’au matin, et il disait : « Lorsque je vois les ténèbres de la nuit, cela me rappelle les ténèbres de la tombe. » (Al-Hilyah, 6/278)

Like a Star @ heaven Hamâd ibn Zayd rapporte que ‘Atâ ne parlait pas, et lorsqu’il parlait il disait : « ‘Atâ demain à cette heure tu seras dans la tombe ! » (Al-Hilyah, 6/221)

Like a Star @ heaven ‘Umar ibn ‘Abd Al-‘Azîz dit à Abû Hazm : « Fais-moi une exhortation (un rappel). » Abû Hazm lui dit : « Allonge-toi, mets la mort auprès de ta tête et regarde ce que tu aimerais avoir auprès de toi à cet instant et fais-le maintenant, et regarde ce que tu détesterais trouver auprès de toi à cet instant et délaisse-le maintenant. » (Al-Hilyah, 5/317)

Like a Star @ heaven Ibn Mubârak écrivit à son frère Sufyân qui se plaignait d’avoir perdu la vue : « Ô mon frère ! J’ai bien compris dans ta lettre ce dont tu te plains auprès d’Allah. Souviens-toi de la mort, cela te rendra plus facile le fait d’avoir perdu la vue. Wa As-Salâm. » (Al-Hilyah, 7/22)

Like a Star @ heaven Khalîd Al-‘Asîrî a dit : « Nous sommes tous convaincu de la venue de la mort, mais nous ne voyons personne s’y préparer. Nous sommes tous convaincu de l’existence du Paradis, mais nous ne voyons personne œuvrer pour cela. Nous sommes tous convaincu de l’existence de l’Enfer, mais nous ne voyons personne le craindre. Jusqu’où pensez-vous vous élever ? Quels espoirs attendez-vous ? La mort ? Elle est le premier annonciateur de votre Seigneur, en bien ou en mal. Ô mes frères ! Dirigez-vous comme il se doit vers votre Seigneur. » (Qasr Al-Amal : 152)

Like a Star @ heaven Yahyâ rapporte que lorsqu’ils assistaient à un enterrement cela se voyait plusieurs jours sur leur visage. (Al-Musannaf, 7/205)

Like a Star @ heaven ‘Abd Allah ibn Amrû ibn Al-‘Âs rapporte que lorsque son père agonisait, il disait : « Ô Allah, Tu nous as ordonnés et interdits beaucoup de choses, et nous avons délaissé beaucoup de Tes commandements et sommes tombés dans beaucoup de Tes interdictions. Ô Allah, il n’y a de divinité digne d’adoration que Toi ! » Puis il saisit son doigt et ne cessa de prononcer l’attestation de foi jusqu’à mourir. (Al-Mutadhirîn / 201)

Like a Star @ heaven Lors de son agonie Yazîd Ar-Ruqâshî pleura et dit : je pleure pour ce que je vais laisser de jeûne et de prière de nuit. Il pleura encore et dit : « Ô Yazîd ! Qui priera pour toi après ta mort ? Qui jeûnera pour toi ? Qui se rapprochera d’Allah par des œuvres pieuses pour toi ? » (Latâ’if Al-Ma’ârif /519)

Like a Star @ heaven ‘Abd Al-‘Azîz ibn Abî Rawwâd a dit : « je suis entré chez Al-Mughîrah pendant la maladie qui a entraîné sa mort, et je lui dis : Conseille-moi ! Il me dit : « Œuvre pour cet instant. » (Al-Hilyâh, 8/194)

Like a Star @ heaven Habîb Al-‘Ajamî pleura lors de son agonie et dit : « Je veux faire un voyage que je n’ai jamais fait et emprunter une route que je n’ai jamais empruntée. » (Latâ’if Al-Ma’ârif /415

Like a Star @ heaven Abû ‘Isâ rapporte : « Nous sommes entrés chez Mâlik ibn Dînâr lors de son agonie, il regardait autour de lui et disait : « C’est pour ce jour que Abû Yahyâ (càd lui-même) s’est préparé. » (Al-Hilyâh, 2/382)

Like a Star @ heaven Abû Ja’far Al-Hanât rapporte : Nous avons assisté à la mort de ‘Abd Allah ibn Ja’far et nous étions assis à ses côtés lorsqu’il dit : « L’ange de la mort est arrivé ! Prends mon âme comme tu prendrais l’âme d’un homme qui a dit pendant 90 ans : j’atteste qu’il n’y a de divinité digne d’adoration qu’Allah et que Muhammad est Son serviteur et messager. » (As-Siyar, 15/554)

Like a Star @ heaven ‘Abd Al-Mâlik ibn Marwân a dit lors de la maladie qui a entraîné sa mort : Levez-moi ! Ils le levèrent jusqu’à ce qu’il puisse sentir l’air ambiant (le vent) et il dit : « Ô vie
d’ici-bas ! Comme tu es douce, mais la longueur de ton temps est bien courte ! Et ton abondance est bien vile et nous avons été trompé à ton sujet ! »
(As-Siyar, 4/250)

Like a Star @ heaven Al-Mazanî rapporte : Je suis entré chez As-Shâfi’î lors de la maladie qui a entraîné sa mort, et je lui ai dit : comment te sens-tu ? Il me dit : « Je quitte cette vie, je
me sépare de mes frères, je vais boire à la coupe du destin, je vais rencontrer mes mauvaises actions et revenir vers Allah, et je ne sais pas si mon âme se dirigera vers le Paradis afin que je la félicite ou si elle se dirigera vers l’Enfer afin que je lui présente mes condoléances. » puis il pleura. »
(As-Siyar, 5/99)






Traduit par les salafis de l’Est.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le comportements des Salafs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Comportements, Nassiha, Rappels, Khoutba.... :: Bon comportement, actions louables...-
Sauter vers: