El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Le comportement lors d'une invitation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9829
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Le comportement lors d'une invitation   Ven 19 Déc 2008 - 12:21

L'attitude que doit adopter celui qui est invité et celui qui ne l'est pas.

L'Autorisation


Ibn Kathir et Cheikh ‘Otheymine




IL est étonnant de constater que nombreux de nos frères et de nos sœurs ignorent les règles à respecter lorsqu’ils sont invités, ou pire encore, pensent qu’il n’en existe pas. Pourtant les versets et les Hadiths ne manquent pas dans le sujet. Afin d’inciter nos frères et nos sœurs à appliquer ces règles et ainsi respecter leurs devoirs envers les personnes qui les invitent, nous exposerons le comportement à adopter lorsqu’on est invité, ou même lorsqu’on ne l’est pas. Le sujet étant vaste, nous commencerons dans ce numéro par le premier point : L’autorisation.  

Allah a dit :

Traduction relative et approchée :
" Ô  vous  qui croyez, ne rentrez  pas  dans  les  maisons  qui  ne  vous  appartiennent  pas  sans  prévenir… "  S24 V27.

Dans ce verset, Allah montre qu’il faut demander l’autorisation avant d’entrer dans les maisons qui ne nous appartiennent pas.



Que faire si cette autorisation ne nous est pas donnée ?

Pour répondre à cette question, prenons le Hadith d’après Abou Mas‘oud al Badri qui rapporte :
« Quelqu’un invita le Prophète-prières et bénédiction d'Allah sur lui- à un repas destiné à cinq personnes.
Or quelqu’un les suivit. Une fois arrivé à la porte, le Prophète -prières et bénédiction d'Allah sur lui- dit à leur hôte :
« Celui-ci nous a suivis. Si tu veux bien lui permettre de partager notre repas, sinon  il se retire ».
L’autre dit :« Je lui permets plutôt de partager notre repas, ô Messager d’Allah ». [1]


Les Morales du Hadith

On peut tirer de cette preuve plusieurs morales :

1- Il est permis à une personne si elle invite des gens d’en déterminer le nombre…

Certaines personnes disent que si elle détermine le nombre d’invités, alors elle est avare. Mais en fait il est possible que cette personne n’ait pas de grands moyens financiers, et qu’elle ait besoin de préparer la nourriture pour un nombre précis de personnes afin que chaque invité ait assez à manger.  

2- Il est permis  à un individu de suivre des personnes qui sont invitées à manger…

…alors qu’il ne l’est pas lui-même, puisque le Prophète -prières et bénédiction d'Allah sur lui- n’a pas empêché l’homme de les suivre. Plutôt, il a demandé la permission de rentrer pour lui.

3- C’est la personne qui est invité qui doit demander la permission de rentrer pour celle qui les a suivi…

…Lorsque tu es invité et que tu arrives avec une personne qui n’a pas été invitée, il faut demander la permission de rentrer pour elle. Particulièrement, si tu penses que tu as été invité pour un but précis qui ne concerne que toi et la personne qui t’a invité.  

4- Il n’y a aucun reproche à faire au maître ou à la maîtresse de maison
s’il ne donne pas la permission de rentrer à celui qui a suivi ceux qui étaient invités…


…Effectivement, le Prophète -prières et bénédiction d'Allah sur lui- a demandé la permission pour celui qui les avait suivi. Ce qui signifie, qu’il a donné le choix à l’hôte : S’il veut, il l’autorise ; s’il veut, il lui demande de repartir.

Allah a dit :

Traduction relative et approchée :
" Si on vous dit de repartir, repartez. Ceci est plus pur pour vous. " S24 V28.

Il ne doit pas y avoir de gêne dans ton cœur et tu ne dois pas ressentir de malaise, si tu demandes à quelqu’un la permission de rentrer chez lui, et qu’il te répond de repartir car il est occupé.  

Différencie-toi de ces gens qui lorsqu’ils demandent l’autorisation de rentrer chez quelqu’un et qu’on leur répond de repartir, la rancœur reste en eux. Ceci est une erreur, car les gens ont des choses particulières à faire dans leurs maisons. Alors lorsqu’on te dit : « Repars, car je suis occupé », repars avec le cœur allégé et tranquille, car tu as appliqué la loi d’Allah !  




RÉFÉRENCES :    
Tafsir ibn Kathir
Charh Riyad Salihine de Cheikh ‘Otheymine        

Oummou  Mou‘adh  

[1] Rapporté par al Boukhari & Mouslim


http://www.al.baida.online.fr/accueil.htm


Dernière édition par Oum Mouqbil le Sam 20 Déc 2008 - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9829
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le comportement lors d'une invitation   Ven 19 Déc 2008 - 12:30

L'attitude que doit adopter celui qui est invité et celui qui ne l'est pas

Le Salut

ibn Kathir et al-Hilali





Après un aperçu sur l’obligation de demander l’autorisation pour entrer chez quelqu’un (voir le numéro précédent), nous allons nous intéresser à un autre comportement très important pour celui qui est invité et pour celui qui ne l’est pas, qui est : Le Salut.

Pour comprendre ce point, et bien sûr l’appliquer -incha Allah-, nous expliquerons ce verset :

Allah -Le Très Haut- a dit :

Traduction relative et approchée :
« Quand donc vous entrez dans des maisons, adressez-vous mutuellement des salutations venant d’Allah, bénies et agréables. C’est ainsi qu’Allah vous expose ses versets, afin que vous compreniez » S24 V61

« Quand donc vous entrez dans des maisons… »


Les maisons dont il est question sont aussi bien les maisons dans lesquelles on est invité que nos propres maisons.

« …adressez-vous mutuellement des salutations… »

C’est à dire, saluez-vous les uns les autres. En fait, les musulmans ne forment qu’un seul individu de par l’affection, la compassion et la sympathie qu’ils éprouvent les uns envers les autres.

« …des salutations venant d’Allah… »


C’est à dire qu’Allah les a légiférées pour nous, et Il en a fait notre salut.

« …bénies… »

Le fait de dire uniquement « Que la paix soit sur vous » est considéré comme un manque dans le salut. Il est préférable d’y ajouter la miséricorde et la bénédiction d’Allah.

« …agréables… »

Le salut fait partie des bonnes paroles qui sont aimées auprès d’Allah. Ces paroles contiennent en elles-mêmes une bonne chose ainsi qu’une incitation à la fraternité et à l’amitié.



Mais faut-il saluer si la maison est inhabitée, ou s’il n’y a personne lorsqu’on y entre ?


L’Imam an-Nawawi cite dans son livre Sahih al Adhkar wa da’ifouhou (Corrigé par Salim al Hilali) vol.1 page 104 :« Il nous est rapporté dans al-Mouwatta de l’Imam Malik, qu’il est préférable de dire quand on entre dans une Maison inhabitée :

« Que la paix soit sur nous et sur les saints serviteurs d’Allah »


Salim al Hilali dit dans sa correction que ceci est DA’IF (faible) .


Quelques règles à savoir, relatives au salut :


1- Il est interdit de parler avant d’avoir dit le salut

D’après ibn ‘Omar -Qu’Allah l’agrée- qui a dit :
Le Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-a dit : « Le salut est avant la question, donc celui qui commencera par la question avant de saluer, ne lui répondez pas ». 1

D’après Jabir ibn ‘Abdillah -Qu’Allah l’agrée- le Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit :
« Ne donnez pas l’autorisation d’entrer
à celui qui ne commence pas par le salut »
2.


Parmi les bienfaits de cette règle :
- Il est donc interdit de poser une question ou de demander l’autorisation d’entrer avant de saluer
- On ne doit pas répondre à celui qui pose une question avant de saluer.
- On ne doit pas donner l’autorisation d’entrer à celui qui demande l’autorisation avant de saluer. Et il convient d’enseigner à cette personne la manière d’agir.
Un homme de Bani ‘Amar demanda l’autorisation d’entrer chez le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- en disant :
« Puis-je entrer ? » Et le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- dit :
« Sors vers celui-là et apprends-lui la manière de demander l’autorisation d’entrer, et dis-lui de dire : « Que la paix soit sur vous, puis-je entrer ? »
L’homme l’entendit et il dit : « Que la paix soit sur vous, puis-je entrer ? »
Alors le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- l’autorisa et l’homme entra. »
3


2- La réprobation de saluer d’un mouvement de poignets ou un mouvement de doigts

D’après ‘Omar ibn Chou’aib, d’après son père, d’après son grand-père, le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit :

« Ne fait pas partie de nous : Celui qui se donne une ressemblance à autre que nous, et ne ressemblez pas aux juifs ni aux chrétiens. Le salut des juifs est un signe des doigts et le salut des chrétiens est un signe du poignet. » 4

Parmi les bienfaits de cette règle :
- La réprobation de ressembler aux juifs et aux chrétiens dans le salut par le poignet ou les doigts.
- Il faut préciser que le Hadith d’Asma bint Yazid -Qu’Allah l’agrée- n’est pas en contradiction avec celui précédemment cité, à savoir que :

« Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- passa un jour par la mosquée alors qu’il y avait un groupe de femmes assises et il leur fit un signe de la main en les saluant. »

Ceci porte sur le fait que le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a rassemblé la parole et le geste pour saluer.


3- La réprobation de dire, pour celui qui demande la permission d’entrer : « C’est moi »

D’après Jabir ibn ‘Abdillah -Qu’Allah l’agrée- qui a dit :

« Je me rendis chez le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-, dans la religion il était au-dessus de mon père. Je frappais à la porte, et il dit : « Qui est là ? » Je dis : « C’est moi. » Et il dit : « Moi, moi », comme s’il les avait désapprouvés ». 5

Parmi les bienfaits de cette règle :

- La réprobation pour celui qui demande la permission d’entrer de dire : « C’est moi » quand on lui demande « Qui est là ? ». Car cette réponse ne contient aucun éclaircissement et appelle plutôt à la confusion. Et parmi les droits de l’hôte, est qu’il sache le nom de celui qui lui demande d’entrer chez lui.
- Faisait partie de la voie des Salafs, le fait de dire leur nom lorsqu’ils demandaient la permission d’entrer. Et d’après ibn ‘Abbas -Qu’Allah l’agrée- qui a dit :

« ‘Omar demanda la permission d’entrer chez le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- et il a dit : « Que la paix soit sur le Messager d’Allah, que la paix soit sur vous, ‘Omar peut-il entrer ? ». 6



Références :
Tafsir as-Sa’di ; Tafsir ibn Kathir
Al- manhi ach-char’iyya de al-Hilali

Recherche effectuée par Oummou Mou’adh

1 Hadith Hassan. Voir dans « Assahiha », n°816.
2 Hadith Hassan. Voir « Assahiha », n°817.
3 Hadith Sahih. Voir dans Sahih al-Boukhari,n°1084.
4 Hadith authentique.
5 Hadith authentique. Voir Sahih al-Boukhari, n°6250 et Sahih Mouslim, n°2155.
6 Hadith authentique, rapporté par al-Boukhari n°1085, et par an-Nasai n°321 et n°322, et par Ahmad n°353 du tome 1 et par d’autres avec une chaîne authentique.

http://www.al.baida.online.fr/accueil.htm
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9829
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le comportement lors d'une invitation   Ven 19 Déc 2008 - 21:19

Ce que doit dire le jeûneur si on l’invite à un repas et qu’il refuse de rompre son jeûne.

Cheikh al outheimin


Hadith 738

Abou Houraira (qu’Allah l’agrée) rapporte que l’Envoyé d’Allah (Salla llahou alayhi wa salam) a dit : « Lorsqu’on invite l’un de vous à un repas, qu’il réponde (à cette invitation). S’il jeûne, qu’il prie Allah en faveur des habitants de la maison pour leur nourriture, et s’il ne jeûne pas, qu’il mange. »

(rapporté par Mouslim)



Explication :


D’après ce hadith, on voit qu’il faut non seulement répondre à l’invitation mais en plus il faut manger de ce qu’on nous offre. En effet, si l’on prends comme exemple 10 personnes invitées, qui viennent pour répondre à l’invitation mais qui ne mangent pas car elles jeûnent, cela engendre deux méfaits :
1- le gaspillage de nourriture laissé
2- cela cause du mal à la personne qui invite.

- Répondre à une invitation est donc une sounnah du Prophète (Salla llahou alayhi wa salam). Et lorsqu’il s’agit d’un mariage, cela devient une obligation, le Prophète (Salla llahou alayhi wa salam) a dit : « Celui qui ne répond pas à désobéi à Allah et son Prophète » (voir chapitre du mariage)

- Dans le cas ou la personne invitée jeûne, elle doit prévenir celui qui l’invite. Et 2 possibilités se présentent alors à elle : soit on poursuit son jeûne car on voit que celui qui invite n’est pas géné, soit on rompt son jeûne (quand il s’agit d’un jeûne surrérogatoire seulement) afin de ne pas léser la personne qui invite.


Source :
Charh Riyad Salihine de Cheikh ‘Otheymine
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9829
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Les règles du bon comportement de la visite   Sam 20 Déc 2008 - 15:51

Les règles du bon comportement de la visite




Bismillehi rahman rahim,

Quand on veut rendre visite à une personne il y a des limites et des règles à respecter. Si on dépasse ces limites, les coeurs tomberont malades.
Ces règles sont le résultat des expériences j'espère qu'Allah 'aza wa jalla les rendent bénéfiques à mes soeurs filleh .




1. Choisir le moment et l'heure idéale pour rendre visite :


Evites de rendre visite tôt dans la matinée, à midi juste après le déjeuner, ou tard dans la soirée car certaines femmes préfèrent dormir le matin, ou s'occupent de leur ménage, de la préparation du repas etc…) et l'après-midi, après le déjeuner, c'est l'heure de la sieste, c'est un moment ou l'époux se repose à son retour du travail, et la soirée est réservée à la famille, c'est un moment de tranquillité et de calme.



2. Eviter les visites surprises sans permission et sans prévenir :

Il faut toujours demander la permission à la personne que tu veux visiter, par exemple par téléphone, en lui demandant si elle peut te recevoir et si elle n'a pas une préoccupation ou des responsabilités envers sa famille. Ainsi, elle sera prête à te recevoir. En revanche, une visite surprise peut déranger et gêner ton hôte, et plus particulièrement lorsqu'elle même ou sa maison sont dans est un état qu'elle n'aimerait que personne ne voit.



3. La visite ne doit pas durer longtemps :

En effet, la visite lorsqu'elle dure trop longtemps peut devenir ennuyeuse. Ton hôte se sentira mal à l'aise et pensera que tu ne te préoccupes pas de ses responsabilités en tant qu'épouse et mère et responsable de sa maison, à la fin il se peut que son affection pour toi diminue ou pire disparaisse.



4. Si la visite dure longtemps, occuper ce temps à des choses utiles :

L'idéal étant les occupations permettant l'enrichissement scientifique. Comme par exemple, la lecture de livres concernant la religion ou l'écoute de cours profitables. Ainsi, ton hôte sera contente et satisfaite de ta visite, car cela lui aura été bénéfique, son temps ne s'étant pas perdu dans les discussions futiles et sans importance telles que la médisance etc...



5. L'indiscrétion :

Ne soit pas curieuse à propos des affaires concernant ton hôte, son mari et son foyer et même dans les choses anodines car il y des choses qu'elle ne peut confier à personne.



6. Montre ta joie, et ta gratitude quand elle te sert à manger ou à boire :

nseille la de ne pas trop dépenser, évite de se moquer de ce qu'elle t'a servie.



7. Ne pas trop rire :

Ne pas se moquer des autres car cela rempli les coeurs de rancune surtout si c'est un humour cynique qui pourrait blesser quelqu'un.



8. Rèparer ce que tes enfants ont cassés ou nettoyer ce qu'ils ont sali :

Enlever les choses que tes enfants sont susceptibles de casser dans sa maison, pour que ton hôte ne pense pas que tu es une invitée fatigante.



9. Remercie ton hôte de son accueil :

Invoque Allah pour elle. Di lui " jazaki allah khayran" pour son accueil et sa réception. Excuse toi si jamais tu as été ou tes enfants ont été désagréables, car les excuses peuvent effacer la rancune et le mépris des cœurs.



10. Ne pas abuser des visites et ne pas les répéter plusieurs fois dans la semaine :

Afin qu'elle ne te méprise pas. Comme on dit "fais toi désirer et les gens te désireront" et on dit aussi "ne rend pas visite à un peuple avant que tu leur manque et ne reste pas jusqu'a qu'ils s'ennuient de toi."



Écrit par Oum abdarhman source : sahab.ws

Traduit par Oum Ilyasse corrigé et remanié par l'equipe d'assounnah.com

www.assounnah.com
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9829
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le comportement lors d'une invitation   Sam 20 Déc 2008 - 16:21

Répondre à une invitation ou pas ?




Il est rapporté par al-Bukhârî et Muslim - d’après Abî Hurayrah que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit :
« Le pire des repas est celui offert dans le cadre des réceptions ; on enprive ceux qui en ont besoin et on y invite ceux qui n’en ont pas besoin. Pourtant celui qui ne répond pas à l’invitation désobéit à Allâh et à Son Messager ».

Selon les savants, la réponse à donner à une invitation doit être régie par certaines conditions. Si celles-ci ne sont pas réunies, il n’est ni obligatoire ni même recommandé de répondre à une invitation. Mieux, il peut même être
interdit de le faire.

Le fait de répondre ainsi à une invitation offerte dans le cadre d’un mariage, est une Sounnah selon le dogme [Madhhab] hanafite. Et selon l’avis majoritaire des savants, il est obligatoire de répondre à l’invitation offerte dans le cadre des réceptions, obligation individuelle selon les Malékites, Chafiites et les hanbalites d’après leur dogme. Et le froid, la chaleur ou le fait d’être occupé n’est pas une excuse selon eux. Cette obligation s’applique même jusqu’aux jeûneurs, ceci dit, ils ne sont pas dans l’obligation de manger. SHeikh Ibn ‘Uthaymîn (rahimahullâh) a souligné dans son commentaire du hadîth, que le jeûneur n’a pas d’obligation quant au fait de rompre son jeûne, mais il a le droit de le faire pour l’occasion. Selon le SHeikh, il n’y a pas de doute sur le fait qu’il est obligatoire pour le musulman de répondre à l’invitation, et que cela constitue un moyen permettant de se rapprocher d’Allâh – ‘Azza wa Djal. Selon les Dhâhirites - [Le Dhâhirisme est une école littéraliste apparue au IXe siècle à Ispahan. Son fondateur fut Dâwoud Ibn `Alî al-Isfahânî (815-884). Cette école était une école théologique mais aussi une école juridique (madhhab) de droit musulman notamment en Andalousie musulmane sous la conduite de Ibn Hazm. L’école juridique a disparu laissant les quatre écoles canoniques subsister après la chute de l’Andalousie. Cette école ne laissait aucune latitude au juge qui ne pouvait se référer qu’au Qor’ân et à la Sounnah.] - le fait de répondre à l’invitation est une obligation qui englobe l’invitation offerte dans le cadre des réceptions comme toute autre invitation [1].

De son côté, l’Imâm an-Nawawî (rahimahullâh) a expliqué qu’il y a divergence entre les gens de science, à savoir : est-il obligatoire ou recommandé de répondre à l’invitation ? Selon son avis, qui est aussi l’avis de son dogme de pensées, cela est une obligation individuelle qui s’impose
à toute personne invitée. Et selon lui encore, cette obligation s’annule si la personne a une excuse. Un deuxième avis dit que cela est une Sounnah et un troisième dit que cela est recommandé [2].

D’après
Ibn Hajar (rahimahullâh), la parole du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) dans le hadîth qui dit :
« désobéit à Allâh et à Son Messager » est une preuve qu’il est obligatoire de répondre à l’invitation. Et que certes, la désobéissance ne peut être considérée comme telle, que quand une obligatoire est délaissée [3].




Notes
[1] Kitâb « Charh Sahîh al-Bukhârî » du SHeikh Ibn ‘Uthaymîn, 4/541-542

[2] Charh an-Nawawî ’ala Sahîh Muslim, 5/237-238

[3] Kitâb « Fath ul-Bârî bi-Charh Sahîh al-Bukhârî » de l’Imâm Ibn Hadjar al-’Asqalânî, 11/544


manhajulhaqq.com
Revenir en haut Aller en bas
 
Le comportement lors d'une invitation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Comportements, Nassiha, Rappels, Khoutba.... :: Bon comportement, actions louables...-
Sauter vers: