El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Sourate At Takathur (102)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Layla
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm


Nombre de messages : 345
Date d'inscription : 18/04/2011

MessageSujet: Sourate At Takathur (102)   Sam 28 Jan - 16:20









Tafsîr - Exégèse - Sourate 102- At Takathur


1.La course aux richesses vous distrait,



2.jusqu'à ce que vous visitiez les tombes.  


Le verset Rivaliser par le nombre vous divertit, au point que vous rendez visite aux cimetières ; l'amour de l'ici-bas et ses douceurs vous occupent de sorte que vous ne cherchez plus la vie dernière. Et cela perdure jusqu'à la venue de la mort qui emmène au cimetière. Al-Hasan : Rivaliser par le nombre concernant les fortunes et les enfants vous divertit.
Abdallah ben ach-Chukhayr : Je suis arrivé auprès de l'Envoyé صلى الله عليه و سلم au moment où il disait : "Rivaliser par le nombre vous divertit. Le Fils d'Adam dit : "Mon bien ! mon bien !" De ton bien qu'est-ce que tu as ? Sauf ce que tu manges, de sorte à le réduire à néant, ou ce que tu portes comme habits, de sorte à l'user, ou ce que tu donnes en aumône et qui disparaît."
L'Envoyé صلى الله عليه و سلم, rapporte-t-on aussi, a dit : "L'homme dit : "Mon bien ! mon bien !" Il n'a plutôt de son bien que trois choses : ce qu'il mange et réduit à néant, ou ce qu'il porte comme habits et l'use ensuite, ou ce qu'il donne en aumône et qui disparaît. Ce qui est en dehors de cela est abandonné, laissé aux gens." ; "Trois choses suivent le mort, puis deux reviennent, (en laissant) une qui reste avec lui. Sa famille, sa fortune, son oeuvre le suivent, puis sa famille, sa fortune reviennent, et son oeuvre reste."



3.Mais non! Vous saurez bientôt!


Le verset toujours non ! si vous saviez de science certaine : si vous saviez de science sûre, rivaliser par le nombre ne vous divertirait pas.
Les verset Puissiez-vous voir la Géhenne, oui, puissiez-vous la voir d'un oeil de certitude : c'est l'explicitation de la menace précédente (verset 3-4).



4.(Encore une fois)! Vous saurez bientôt !


Le verset Oh non ! un Jour vous saurez, encore non ! un Jour vous saurez : cela est une menace suivie d'une seconde menace (al-Hasan).



5.Sûrement! Si vous saviez de science certaine.  



6.Vous verrez, certes, la Fournaise.



7.Puis, vous la verrez certes, avec l'œil de la certitude.




8.Puis, assurément, vous serez interrogés, ce jour-là, sur les délices.


Le verset et qu'en ce Jour on vous interroge sur votre présent bonheur ! : en ce Jour vous serez interrogés sur votre gratitude concernant les bienfaits de Dieu (santé, sécurité, attributions, etc.). Abdallah ben Jâbir : L'Envoyé صلى الله عليه و سلم a mangé avec Abou Bakr et Umar des dattes, puis ils ont bu de l'eau. Après quoi, l'Envoyé صلى الله عليه و سلم a dit : "Cela fait partie du bonheur sur lequel vous serez interrogés."
Mujâhid : "(Vous serez interrogés) sur tout plaisir de l'ici-bas.
Ibn Abbâs : Le bonheur c'est la santé du corps, l'ouïe, la vue. Dieu interrogera les hommes en quoi ils auront utilisé cela, bien que de cela Il soit plus connaissant qu'eux : l'audition, la vue et le coeur : de ces trois choses-là on est responsable.

http://www.alfurqane.net/tafsicircr---exeacutegegravese---sourate-102--at-takathur.html
Revenir en haut Aller en bas
 
Sourate At Takathur (102)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Le Coran :: Tafsir El Qor'an-
Sauter vers: