El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Ven 23 Sep - 11:31

الأحاديث اﻷربعون للإمام النووي

Les 40 Hadith (français / arabe avec voyelles et Audios)



الرَّقْمُ و العُنْوانُ الحديث
Numéro et titre du hadith
صوتيات
Audios
صوتيات
Audios
psalmodié
Hadith n°1 : Les actions ne valent que par leurs intentions...
Hadith n°2 : Explication de l'Islam, de la foi et de l'excellence
Hadith n°3 : Les piliers de l'islam
Hadith n°4 : Les dernières oeuvres sont déterminantes
Hadith n°5 : Rejet des actes blâmables et des innovations
Hadith n°6 : Le licite et l'illicite
Hadith n°7 : La religion, c'est le bon conseil
Hadith n°8 : Le caractère sacré du Musulman
Hadith n°9 : La prise en charge de ce qui est supportable
Hadith n°10 : Le gain licite, cause d'exaucement des invocations
Hadith n°11 : Se préserver du douteux
Hadith n°12 : Délaisser ce qui ne le concerne pas
Hadith n°13 : La plénitude de la foi
Hadith n°14 : L'inviolabilité du sang d'un musulman
Hadith n°15 : Les vertus islamiques
Hadith n°16 : Se départir de la colère
Hadith n°17 : Réussir le sacrifice et bien égorger l'animal
Hadith n°18 : La bonne moralité
Hadith n°19 : L'aide d'Allah et Sa protection
Hadith n°20 : La pudeur fait partie de la foi
Hadith n°21 : « Dis : « J’ai foi en Allah », puis suis la voie droite »
Hadith n°22 : Se limiter aux obligations suffit pour entrer au paradis
Hadith n°23 : L'empressement dans l'accomplissement des oeuvres de bien
Hadith n°24 : L'interdiction de l'injustice
Hadith n°25 : Les riches auraient-ils plus de récompense... ?
Hadith n°26 : La vertu de la conciliation entre les gens en toute justice et de les aider
Hadith n°27 : La piété génère le noble caractère
Hadith n°28 : L'obligation de s'attacher à la sunna
Hadith n°29 : Ce qui fait entrer au paradis
Hadith n°30 : Les droits d'Allah sur nous
Hadith n°31 : L'ascétisme réel
Hadith n°32 : Ne faites pas de mal, et ne rendez pas le mal pour le mal
Hadith n°33 : La preuve doit être apportée par le demandeur et serment incombe au défendeur
Hadith n°34 : Interdire ce qui est blâmable fait partie de la foi
Hadith n°35 : La fraternité en islam
Hadith n°36 : Les vertus des séances de récitation du coran et du dhikr
Hadith n°37 : Les faveurs d'Allah et Sa miséricorde
Hadith n°38 : L'adoration d'Allah est un moyen de se rapprocher d'Allah et d'en être aimer
Hadith n°39 : L'absence de grief à l'encontre du fautif qui le fait involontairement, par oubli ou par contrainte
Hadith n°40 : La vie terrestre est le moyen et le champ de l'au-delà
Hadith n°41 : Le signe de la foi
Hadith n°42 : L'immensité de l'indulgence d'Allah


Les 40 hadiths (en une seule lecture normale)

Les 40 hadiths complet (lecture normale)

Les 40 hadiths complet (lecture psalmodiée)

Livre en arabe (avec les harakat) au format pdf

.


Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Lun 14 Nov - 15:39, édité 87 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Ven 23 Sep - 14:16

Hadith 1


Les actions ne valent que par leurs intentions


Le prince des croyants Abou Hafsa 'Oumar ibn al Khattab (qu'Allah l'agrée) rapporte : "J'ai entendu l'Envoyé de Dieu (qu'Allah prie sur lui et le salue) dire : "Les actes ne valent que par les intentions et à chacun selon son intention. Celui qui émigre pour Allah et Son Messager, son émigration lui sera compté comme étant pour Allah et Son Messager. Tandis que celui dont l'émigration a pour but d'acquérir des biens de ce bas-monde ou d'épouser une femme, son émigration ne sera compté que pour ce vers quoi il a émigré."

Hadith rapporté par les deux Imam Al Boukhari et Mouslim.



الحَدِيثُ الأَوَّلُ


إِنَّمَا الأعْمَالُ بِالنِّيَّاتِ

عَنْ أَمِيرِ المُؤْمِنِينَ أَبِي حَفْصٍ عُمَرَ بْنِ الخَطَّابِ رَضِيَ اللهُ عَنْهُ قَالَ : سَمِعْتُ رَسُولَ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ يَقُولُ : " إِنَّمَا الأعْمَالُ بِالنِّيَّاتِ وَ إِنَّمَا لِكُلِّ امْرِئٍ مَا نَوَى , فَمَنْ كَانَتْ هِجْرَتُهُ إِلَى اللهِ وَ رَسُولِهِ فَهِجْرَتُهُ إِلَى اللهِ وَ رَسُولِهِ , وَ مَنْ كَانَتْ هِجْرَتُهُ لِدُنْيَا يُصِيبُهَا أوْ امْرَأَةٍ يَنْكَحُهَا فَهِجْرَتُهُ إِلَى مَا هَاجَرَ إِلَيْهِ "
رَوَاهُ البُخَارِيُّ وَ مُسْلِم






Explications



Ce hadith est un grand fondement en ce qui concerne les actes du cœur, car les intentions font parties des actes du coeur.

Les savants ont dit : « Ce hadith est la moitié des adorations, car c’est la balance des actes intérieurs. Et le hadith de ’Aïcha -qu’Allah l’agrée- :« Celui qui invente dans notre affaire-ci ce qui n’en fait pas partie, alors cela est rejeté. » (Al-Boukhari et Mouslim)Et dans une autre version : « Celui qui accomplit un acte qui n’appartient pas à notre ordre, alors cela est rejeté » (Al-Boukhari, Mouslim, Abou ’Ouwana, Ahmad, At-Taylissi) est la moitié de la religion, car c’est la balance des actes apparents. »

Ainsi, on tire profit de la parole du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- : « Les actes ne valent que part les intentions », qu’il n’y a pas d’acte sans qu’il n’y ait d’intention. Car, chaque homme doué de raison, libre (dans sa décision), il est impossible qu’il accomplisse un acte sans intention. Certains savants ont même dit : « Si Allah nous imposait un acte sans intention, cela reviendrait à imposer ce qui est impossible. »

Et il découle de cela des profits :

Il y a une réponse à ceux qui ont beaucoup de hantises (wasswass) et qui répètent leurs actes plusieurs fois ensuite shaytane leur dit : « Vous n’avez pas mis d’intention. »

Ainsi, nous leur disons : « Non, il est impossible que vous accomplissiez un acte si ce n’est avec intention ! Alors, allégez vous la conscience et délaissez ces hantises. »

Et parmi les profits tirés de ce hadith, il y a le fait que l’homme est récompensé, châtié ou privé de la récompense selon ses intentions.

Et on tire également profit de ce hadith que les œuvres dépendent de la raison pour laquelle elles sont utilisées. Il se peut qu’une chose soit permise à la base, et que cela devienne une obéissance (à Allah) s’il a l’intention par elle de faire un (acte de) bien, comme par exemple s’il a l’intention, en mangeant et en buvant, d’avoir plus de force pour accomplir des actes d’obéissance à Allah, et c’est pour cela que le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit : « Prenez le repas de fin de nuit (as-sahour), car il y a dans le repas de fin de nuit une bénédiction. » (Al-Boukhari et Mouslim)

Et parmi les profits tirés de ce hadith :

Il convient à l’enseignant de donner des exemples avec lesquels la règle sera mise en évidence.

Et le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a donné comme exemple pour cela la hijra (émigration) et c’est le déplacement depuis un pays polythéiste vers un pays musulman. Et il a montré que la hijra, qui est un acte unique, peut être pour une personne une récompense, et pour une autre personne une privation de la récompense. Ainsi, le mouhajir (celui qui accomplit la hijra) qui fait la hijra pour Allah et Son Messager -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-, celui-là sera récompensé, et il atteindra son objectif. Et le mouhajir qui vise les biens de ce bas monde ou une femme à épouser, sera privé à cause de cela de la récompense.

Et ce hadith entre dans le chapitre des adorations, et le chapitre du relationnel, et le chapitre du mariage et dans tous les chapitres de Fiqh.

Source : Son livre « Charh 40 An-Nawawi»

Traduction : Fourqane.com


Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Ven 11 Nov - 4:01, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Hadith 2 : Hadith de Djibril   Sam 24 Sep - 10:36

Hadith 2


Explication de l'Islam, de la foi et de l'excellence

Omar - رضي الله عنه - a de même rélaté : " Un jour, alors que nous étions assis auprès du messager de Dieu صلى الله عليه و سلم - , Un homme aux vêtements très blancs et aux cheveux très noirs apparut. On ne voiyait pas sur lui les traces du voyage et nul parmi nous ne le connaissait. Il s’assit devant le Prophète - صلى الله عليه و سلم - . mit ses genoux contre les siens, posa les mains mains sur ses cuisses puis dit :
- Ô Muhammad, informe-moi sur l’Islam! le messager de Dieu  répondit :

- L’Islam, est que tu attestes qu’il n' est pas de dieu qu'Allah et que Muhammad est le Messager d'Allah , que tu accomplices la prière, que tu donnes l’aumône [ Zakât ], jeûnes le Ramadane et que tu fasses le pèlerinage à la demeure si tu peux y arriver. - L’étranger : Tu as dit la vérité.
Nous nous sommes alors étonnés de cette situation : Il le questionne puis il l’approuve.
- L’étranger : Informe-moi sur la foi [ Imâne ].

- La foi, dit-il, c’est que tu croies en Dieu, en Ses Anges, en Ses Livres, en Ses Envoyés, au Jour Dernier,
et que tu croies dans le Décret [ Qadar ], qu’il s’agisse dans son bien ou de son mal
.
- L’étranger : Tu as dis la vérité, dit-il
- L’étranger : Informe-moi sur le bel-agir, ajouta-t-il.

- Que tu adores Dieu comme si tu Le voyais. Et si tu ne Le vois pas, Lui te voit. Lui répondit le Prophète - صلى الله عليه و سلم -.
- L’étranger : Informe-moi sur l’Heure ( de la résurrection ).
- Celui qui est interrogé n’en sait pas plus sur elle que celui qui l’interroge, lui répondit-il.
- L’étranger : Informe-moi sur ses signes précurseurs.
- Quand la femme donnera naissance à sa propre maîtresse, et quand tu verras les vas-nu-pieds, les déguenillés et les gueux, gardiens de bêtes, rivaliser dans l’élévation des constructions.
Puis l’homme s’en alla. Je restais un bon bout de temps sans rien demander sur cette affaire, puis l’Envoyé de Dieu - صلى الله عليه و سلم - me dit :
- Sais-tu qui est venu m’interroger ?
- Dieu et Son Envoyé le savent mieux que moi, lui dis-je.
- C’est l’Ange Gabriel. Il est venu vous apprendre votre religion.

Rapporté par Muslim.



الحَدِيثُ الثَّانِي



بياناﻷسلام واﻹيمان واﻹحسان



عَنْ عُمَرَ رَضِيَ اللهُ عَنْهُ قَالَ :
بَيْنَمَا نَحْنُ جُلُوسٌ عِنْدَ رَسُولِ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ ذَاتَ يَوْمٍ , إِذْ طَلَعَ عَلَيْنَا رَجُلٌ شَدِيدُ بَيَاضِ الثِّيَابِ , شَدِيدُ  سَوَادِ الشَّعْرِ , لاَ يُرَى عَلَيْهِ أَثَرُ السَّفَرِ , وَ لاَ يَعْرِفُهُ مِنَّا أَحَدٌ , حَتَّى جَلَسَ إِلَى النَّبِيِّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ , فَأَسْنَدَ رُكْبَتَيْهِ إِلَى رُكْبَتَيْهِ , وَ وَضَعَ كَفَّيْهِ عَلَى فَخِذَيْهِ , وَ قَالَ :

يَا مُحَمَّدُ , أَخْبِرْنِي عَنِ الإسْلاَمِ . فَقَالَ رَسُولُ اللهُ عَلَيْهِ وَ سَلَمَ :
" الإِسْلاَمُ أَنْ تَشْهَدَ أَنْ لاَ إِلَهَ إِلاَّ اللهُ وَ أَنَّ مُحَمَّدًا رَسُولُ اللهِ , وَ تُقِيمَ الصَّلاَةَ , وَ يُؤْتِيَ الزَّكَاةَ , وَ تَصُومَ رَمَضَانَ , وَ تَحُجَّ البَيْتَ إِنْ اسْتَطَعْتَ إِلَيْهِ سَبِيلاً . "
قَالَ : صَدَقْتَ . فَعَجِبْنَا لَهُ يَسْأَلُهُ وَ يُصَدِّقُهُ . قَالَ : فَأَخْبِرْنِي عَنِ الإِمَانِ . قَالَ :
" أَنْ تُؤْمِنَ بِاللهِ , وَ مَلاَئِكَتِهِ , وَ كُتُبِهِ , وَ رُسُلِهِ , وَ اليَوْمِ الآخِرِ , وَ تُؤْمِنَ بِالقَدَرِ خَيْرِهِ وَ شَرِّهِ . "
قَالَ : صَدَقْتَ . قَالَ : فَأَخْبِرْنِي عَنِ الإِحْسَانِ . قَالَ :
" أَنْ تَعْبُدَ اللهَ كَأَنَّكَ تَرَاهُ , فَإِنْ لَمْ تَكُنْ تَرَاهُ  فَإِنَّهُ يَرَاكَ ."
قَالَ : فَأَخْبِرْنِي عَنِ السَّاعَةِ
" مَا المَسْؤُولُ عَنِهَا بِأَعْلَمَ مِنَ السَّائِلِ . "
قَالَ : فَأَخْبِرْنِي عَنْ أَمَارَاتِهَا . قَالَ :
" أَنْ تَلِدَ الأَمَةُ رَبَّتَهَا , وَ أَنْ تَرَى الحُفَاةَ العُرَاةَ العَلَةَ رِعَاءَ الشَّاءِ يَتَطَوَلُونَ فِي البُنْيَانِ . "
ثُمَّ انْطَلَقَ فَلَبِثْتُ مَلِّيًا . ثُمَّ قَالَ :
" يَا عُمَرُ أَتَدْرِي مِنَ السَّائِلُ ? " قُلْتُ : اللهُ وَ رَسُولُهُ أَعْلَمُ . قَالَ : " فَإِنَّهُ جِبْرِيلُ أَتَاكُمْ يُعَلِّمُكُمْ دِينِكُمْ . "

رَوَاهُ مُسِلِمٌ



Explication audio


Voici une des explications de ce hadith donné par notre bien-aimé frère Mehdi Abou Abderrahman (qu'Allah le préserve) : ici. Il s'agit du premier cours de cette page.


Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Mar 13 Mar - 6:33, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Sam 24 Sep - 12:53

Hadith 3


Les Piliers de l'Islam


D'après Abû 'abd ar-Rahman 'abd Allah ibn 'Omar - رضي الله عنه -
l'Envoyé d'Allah - صلى الله عليه و سلم - a dit :

L'Islam est bâti sur ces cinq principes : La profession de foi : [ Lâ ilaha ill Allah wa Muhammadan Raçoulillah ], l'accomplissement de la prière, l'acquittement de l'aumône légale [ zakât ], le pèlerinage, le jeune du mois de Ramadan.

Hadîth rapporté par al-Bukhârî et Muslim


الحَدِيثُ الثَّالِتُ  

أركان اﻹسلام


عَنْ أَبِي عبْدِ الرَّحْمَنِ عبدِ الله بن عُمَرَ بن الخطّبِ رَصِيَ الله عَنْهُمَا قَالَ :
سَمِعْتُ رَسُولِ الله ( صلى الله عليه و سلم ) يَقَولُ
:
بُنِيَ الْإسْلَامُ عَلَى خَمْسٍ : شَهَادَةِ أَنْ لَا إِلَهَ إِلَّا الله وَأَنِ مُحَمَّداً رَسُولُ الله , وَإِقَامِ الصَّلَاةِ , وَإِيتَاءِ الزَّكَاةِ , وَحَجَّ الْبَيْتِ , وَ صَوْمِ رَمَضَان .
( رَوَاهُ الْبُخَارِيُّ وَ مُسْلِمٌ )


Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Lun 3 Oct - 13:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Sam 24 Sep - 12:54

Hadith 4



Les dernières oeuvres sont déterminantes


Abû ‘abd ar-Rahmân ‘abd Allah ibn Mas’ûd a dit, lui qui est véridique, le digne d’être cru : l’Envoyé de Dieu - صلى الله عليه و سلم - a dit :
" La conception de chacun d'entre vous, dans le ventre de sa mère s'accomplit en quarante jours ; d'abord sous la forme d'une semence, puis sous celle de plasma sanguin pour une même période, puis sous celle d'un morceau de chaire pour une même période, puis un ange lui est envoyé, il y insufle l'esprit vital, et reçoit l'ordre d'inscrire quatre décisions (le concernant) à savoir : ce qui lui est imparti comme biens et nourriture, délai de vie, actes et condition heureus ou malheureuse.
Par Allah en dehors duquel il n'est pas de divinité, l'un devous accomplit des actes comme en font les gens du paradis au point qu'il ne reste plus entre lui et le paradis qu'une coudée ; c'est alors qu'il est devancé par le destin, et amené à commettre des actes dignes des gens de l'enfer, qui l'y font rentrer. Par contre l'un de vous accomplit des actes comme en font les gens de l'enfer au point qu'il ne reste plus entre lui et l'enfer qu'une coudée ; c'est alors qu'il est devancé par le destin, et amené à commettre des actes dignes des gens du paradis, qui l'y font rentrer."


Rapporté par al Bukhârî et Muslim




الحَدِيثُ الرَّابِع


الأعمال بخواتمها



عَنْ أَبي عَبْدِ الرَّحْمَنِ عَبْدِ الله بن مَسْعُودٍ ( رَضِيَ الله عَنْهُ ) قال :
حَدّثَنَا رَسُولُ الله ( صَلَّى الله عليه وَ سَلَّمَ ) وَ هُوَ الصَّادِقُ الْمَصْدُوقُ :

إِنَّ اَحَدَكُمْ يُجْمَعُ خَلْقُهُ فِي بَطْنِ أُمَّهِ اَرْبَعِينَ يَوْماًنُطْفَةً ثُمَّ يَكُونُ عَلَقَةً مِثْلَ ذَلِكَ ثُمَّ يَكُونُ مُضْغَةٍ مِثْلَ ذَلِكَ , ثُمَّ يُرْسَلُ إِلَيْهِ الْمَلَكُ فَيَنْفُخُ فِيهِ الرُّوحَ وَيُؤْمَرُ بِأَرْبَعِ كَلِمَاتٍ : بِكَتْبِ رِزْقِهِ وَأَجَلِهِ وَ عَمَلِهِ وَ شَََقِيًّ أَوْ سَعِيد ٍ فَوَالله الّذِي لَا إلَهَ غَيْرُهُ إِنَّ أَحَدَ كُمْ لَيَعْمَلُ بِعَمَلِ أَهْلِ الْجَنَّةِ حَتَّي يَكُونُ بَيْنَهُ وَ بَيْنَهَا إِلَّا ذِرَاعٌ , فَيَسْبِقُ عَلَيْهِ الْكِتَابُ فَيَعْمَلُ بِعَمَلِ أَهْلِ النَّارِ فَيَدْخُلَها, وَ إِنَّ أَحَدَكُمْ لَيَعْمَلَ بِعَمَلَ أَهْلِ النَّارِ حَتَّى مَا يَكُونُ بَيْنَهُ وَ بَيْنَهَا إِلَّا ذِرَاعٌ فَيَسْبِقُ عَلَيْهِ الْكِتَابُ فَيَعْمَلُ بِعَمَلِ أَهْلِ الْجَنَّةِ فَيَدْجُلَهَا .

رَوَاهُ الْبُخَارِيُّ وَ مُسْلِم


Dernière édition par Oum 'Abdillâh le Jeu 14 Nov - 19:48, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Sam 24 Sep - 12:55

Hadith 5



Rejet des actes blâmables et des innovations (infondées)



D'après la mère des croyants A'icha - رضي الله عنها - a dit : L'Envoyé d'Allah - صلى الله عليه و سلم - a dit :« Quiconque apporte à notre affaire-ci une chose nouvelle non fondée sur elle, verra cette chose rejetée. »

Dans la version de Musulim, il y a ceci : « Celui qui fait un acte sur lequel notre affaire n'est pas maître, verra son acte rejeté ».

rapporté par al Bukhârî et Muslim


الحَدِيثُ الخَامِسُ


إبطال المنكرات والبدع


عَنْ أُمَّ الْمُؤْمِنِينِ أُمَّ عَبْدِ الله عَائِشَةَ رَضي الله عنها قَالَتْ
قَالَ رَسُولُ الله صَلَّى الله عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ

مَنْ أَحْدَثَ فِي أَمْرِنَا هَذَا مَا لَيْسَ مِنْهُ فَهُوَ رَدٌّ .

( رَوَاهُ الْبُخَارِيُّ وَ مُسْلِمٌ )
وَ فِي رِوَايَةٍ لِمُسْلِمٍ : مَنْ عَمِلَ عَمَلاً لَيْسَ عَلَيْهِ أَمْرُنَا فَهُوَ رَدٌّ .






Explication

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-’Uthaymîn (rahimahullâh)



Oum al-Mu’minîn, Oum ’Abdallâh, ’Aisha (Radhiallâhu ’) a rapporté que le Messager d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit :

« Celui qui apporte dans notre religion-ci une innovation qui est étrangère, on doit rejeter tout ce qu’il dit. » [1]

Dans une autre version de Muslim :


« Celui qui fait une chose en désaccord avec notre religion, on doit rejeter tout ce qu’il fait. »




1]

Les savants ont dit au sujet de ce hadîth, qu’il était la balance des œuvres apparentes, et que le hadîth de ’Oumar Ibn Khattâb :
« Les actes ne valent que par leurs intentions » était la balance des actes intérieurs. Car pour l’acte il y a une intention et il y a une manière : la manière est l’apparence de l’œuvre, et l’intention est l’œuvre cachée. Dans ce hadîth, il y a des leçons importantes, de sorte que quiconque apporte en Islâm ce qui n’en fait pas partie, et bien son œuvre lui sera rejetée ; quand même il avait une bonne intention. On retient donc de ceci que l’ensemble des innovations apportées par quiconque est à rejeté, quand bien même il était sincère dans son intention.

2]

Quiconque accomplit un acte vertueux, sur une base légiférée, mais qu’il l’a accomplit d’une manière différente de celle qui lui a été ordonnée, alors cet acte est rejeté en se basant sur la deuxième version de Muslim. Sur cette base, quiconque contracte une vente illicite, sa vente est nulle. Et quiconque accomplit une prière surérogatoire qui n’a pas de base légiférée [dans la sounnah] et sans qu’elle soit prescrite, sa prière devient nulle. Quiconque jeûne le jour de « al-’Aîd », alors son jeûne est nul...Car tout cela ne fait pas partie de ce qu’Allâh et Son Messager ont prescrit. Donc, tout ceci est nul et à rejeter. [2]



Notes
[1] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim
[2] Kitâb « ar-Riyâdh an-Nadîyah fî Charh il-Arba’în an-Nawawiyyah » de SHeikh Ibn ’Uthaymîn, p.49

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article150


Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Ven 11 Nov - 4:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Sam 24 Sep - 12:55

Hadîth 6

Le licite et  l'illicite


Abû ‘abd Allah an-Nu’mân ibn Bashîr - رضي الله عنه - a dit : J’ai entendu l’Envoyé de Dieu - صلى الله عليه و سلم - dire :
« Les choses licites sont bien évidentes et les choses illicites sont bien évidentes. Entre les deux, il y a des choses équivoques que beaucoup de gens ignorent. Ainsi quiconque se met à l’abri des choses équivoques, préserve sa religion et son honneur. Et quiconque s’est laissé tomber dans les choses équivoques tombera dans les choses illicites, comme le berger qui fait paître son troupeau autour d’un enclos réservé, risquant à tout moment de l’empiéter. Or, chaque souverain a un domaine réservé : celui de Dieu est l’ensemble de Ses interdits. N’est-ce pas qu’il y a dans le corps humain un morceau de chair –mudgha- qui, s’il est bon, tout le corps le sera et s’il est corrompu, tout le corps le sera ? N’est-ce pas que c’est le cœur ? ».
rapporté par al Bukhâri (n°52), Muslim (n°1599), Abû Dâwûd (n°3329), at-Tirmidhî (n°1205), an-Nasâ’î (7/241)


الحَدِيثُ السَّادِسُ


الحَلاَل بين و الحَرَام بين

عَنْ أَبِي عَبْدِ الله النُّعْمَانِ بْنِ بَشِيرٍ رَضِيَ الله عَنْهُمَا قَالَ : سَمِعْتُ رَسُولَ الله ( صَلَّى الله عَلَيْهِ وَ سَلَّمْ ) يَقُولُ :
  إِنَّ الحَلاَلَ بَيِّنٌ , وَ إِنَّ الْحَرَامَ بَيِّنٌ , وَ بَيْنَهُمَا أُمُورٌ مُشْتَبِهَاتٌ لاَ يَعْلَمُهُنَّ كَثِيرٌ مِنَ النَّاسِ . فَمَنْ اتَّقَى الشُّبُهَاتِ فَقَدْ اسْتَبْرَأ لِدِينِهِ وَ عِرْضِهِ . وَ مَنْ  وَقَعَ فِي الشُّبُهَاتِ وَقَعَ فِي الحَرَامِ , كَالرَّاعِي يَرْعَى حَوْلَ الحِمَى يُوشِكُ أَنْ يَرْتَعَ فِيهِ . أَلاَ وَإِنَّ لِكُلِّ مَلِكٍ حِمًى , أَلاَ وَإِنَّ حِمَى اللهِ مَحَارِ مُهُ . أَلاَ وَإِنَّ فِي الجَسَدِ مُضْغَةً , إِذَا صَلَحَتْ صَلَحَ الجَسَدُ كُلُّهُ , وَ إِذَا فَسَدَتْ فَسَدَ الجَسَدُ كُلُّهُ , أَلاَ وَ فِي القَلْبُ .  
( رَوَاهُ الْبُخَارِيُّ وَ مُسْلِمٌ )


Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Lun 17 Oct - 0:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Sam 24 Sep - 12:57

Hadith 7



La religion, c'est le bon conseil



D'après Abû Rouqayya Tamîm ibn Aws ad-Darî - رضي الله عنه -, le Prophète - صلى الله عليه و سلم - a dit :
-" La religion est le bon conseil."
-" Pour qui ? Demanda-t-on au Prophète."
-"Pour Allah, répondit-il, pour Son Livre, pour Son Prophète, pour les imâms et pour l'ensemble des musulmans."

Hadith sahih, rapporté par Muslim (1/74)




الحَدِيثُ السَّابْعٌ



الدِّينُ النَّصِيحَةُ



عَن أبِي رُقَيَّةَ تَمِيمِ بْنِ أَوْسٍ الدَّارِيِّ رَضِيَ اللهُ عَنْهُ أَنَّ النَّبِيِّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ قَالَ :
" الدِّينُ النَّصِيحَةُ. " قُلْنَا : لِمَنْ ? قَالَ : " لِلَّهِ , وَ لِكِتَابِهِ , وَ لِرَسُولِهِ , وَ لِأَئِمَّةِ المُسْلِمِينَ وَ عَامَّتِهِم. "

رَوَاهُ  مُسْلِمٌ.






Explication




Tamim ad-dari (radhiAllahu ’anhu) a dit :

"LE PROPHETE (SALLALLAHU ’ALEYHI WA SALLAM) A DIT (3 FOIS) : " LA RELIGION EST NASIHAH (SINCERITE ET CONSEIL SINCERE)." NOUS DIMES "A QUI ?" IL DIT : "A ALLAH, SON LIVRE, SON MESSAGER, ET AUX GOUVERNEURS DES MUSULMANS ET LES GENS EN GENERAL." [1]




COMMENTAIRE DU HADITH :


  L’imam an Nawawi (d.676H) -rahimahullah- a dit :
"Cela concerne la SINCERITE ENVERS ALLAH -Le Plus haut- donc sa signification fait référence au fait d’avoir d’avoir l’iman (la foi) en Allah, et à la dénégation de l’ilhad [2] en ce qui concerne Ses Attributs. Le décrire Lui -LeTrés Haut- avec les qualités d’intégrité, de perfection, et de grandeur en Le déclarant totalement exempt de tout défaut ou déficience. Eviter la désobéissance envers Lui. Aimer pour Lui et détester pour Lui. Garder de bonnes relations avec ceux qui sont obéissants envers Lui et avoir de l’ inimitié envers ceux qui Lui désobéissent. Accomplir le Jihad contre ceux qui mécroient en Lui. Reconnaître Ses faveurs et Le remercier pour cela. Etre sincère dans chaque affaire. Appeler à tout ce que nous avons mentionné, et y encourager. Montrer de la gentillesse envers tout le monde, tous ceux envers qui vous pouvez, dans cet appel."

  L’imam al-Khattabi (d.388H) - rahimahoullah- a dit :
"La réalité de cette attachement se réfère au servant étant sincère envers lui même, puisque Allah -Le Plus Haut- n’a pas besoin de la sincérité de celui qui l’accomplit."

Concernant la
SINCERITE ENVERS LE MESSAGER D’ALLAH صلى الله عليه وسلم, il s’agit de témoigner de la vérité avec laquelle il a été envoyé. Lui obéir dans ce qu’il a ordonné et interdit. L’aider et l’assister dans la vie et la mort. Eprouver de la haine envers ceux qui sont ses ennemis. S’aligner avec ceux qui lui ont porté allégeance. Respecter ses droits et son honneur. Raviver sa voie et sa Sunnah. Répandre sa Da’wah (prêche), et sa shari’ah (loi). Rejeter tout doute soulevé à son encontre. S’intéresser aux sciences du Hadith. Acquérir la compréhension de son sens, et d’appeler à cela. Avoir de la douceur et de la bonté en l’apprenant et en l’enseignant. Donner la place et l’importance qui lui est due. Exposer les bonnes manières en le lisant. Eviter d’en parler sans le savoir qui lui est dû. Eprouver le respect qui est dû à ses gens pour leur attachement à cela. Prendre en compte ses manières et son comportement. Aimer Ahlul Bayt (la famille du Prophète صلى الله عليه وسلم, et ses Compagnons. Eviter ceux qui introduisent des bida’ (innovations) dans la Sunnah, et éviter ceux qui attaquent ne serait ce qu’un seul de ses Compagnons.

  La SINCERITE ENVERS LES GOURVERNEURS est de les aider dans la verité. Les exhorter par son biais. Les rappeler et les conseiller avec bonté et douceur. Les rappeler dans ce sur quoi ils sont étourdis et négligents. Les aider à donner aux musulmans des droits qu’ils n’avaient pas auparavant. Ne pas se rebeller contre eux. Faire que les cœurs des gens soient attachés à l’obéissance envers les gouvernants.
   L’imam al Khattabi -rahimahoullah- dit : " fait partie de la sincérité envers eux la prière derrière eux, le Jihad à leurs côtés, leur donner la zakat (l’aumône), et de ne pas se rebeller contre eux avec l’épée lorsque vous subissez une injustice ou un mauvais traitement de leur part. Et de ne pas les louér avec de fausses louanges, et faire des dou’a (invocations) afin qu’ils soient droits."
Tout cela est basé sur le fait qu’être le gouverneur des musulmans veut dire être Calife, ou être un des administrateurs autres que lui, qui prennent en charge les affaires des musulmans.
   L’imam al Khattabi cite aussi cela, et dit : " Et il a été également rapporté de se référer aux imams - qui sont les savants de la Religion. Et que la sincérité envers eux inclut aussi le fait d’accepter ce qu’ils apportent ou transmettent, de les suivre en ce qui concerne les lois, et d’avoir de bonnes pensées à leur sujet."


La SINCERITE ENVERS LES MUSULMANS EN GENERAL, à part les gouverneurs et les savants, consiste à les guider vers ce qui est bénéfique pour eux, que ce soit dans l’Au-Delà ou dans cette vie. Les garder loin du mal pour leur enseigner ce sur quoi ils sont ignorants en ce qui concerne la Religion. Les aider par les mots et les actions. Cacher leurs fautes et satisfaire leurs besoins et leurs désirs . Enlever ce qui est maléfique pour eux, et apporter ce qui est bénéfique pour eux. Leur ordonner le bien et leur interdire le mal, avec douceur, sincérité, et compassion envers eux. Avoir du respect pour leur âge avancé, et du respect pour leur jeune âge . Leur donner de bons conseils, ne pas agir en les trompant. Aimer les bonnes choses pour eux, qu’on aimerait pour soit même. Détester les mauvaises choses pour eux, qu’on détesterait pour soit mêmes. Protéger leur richesse, et réputation, et d’autres choses, avec les paroles et les actions. Les encourager à prendre en compte tout ce que nous avons mentionné, de tous les types de sincérité. Et d’animer leur sentiment pour des actes d’obéissance. Il y avait quelques Salafs (radhiAllah ’anhum) dont le conseil était si important, qu’il a causé un mal sévère aux affaires terrestres -wa Allahu a’lem." [3]

_________________
[1] Rapporté par Muslim (no. 55)[2] Nier ou altérer les sens des Noms et Attributs d’Allaah.
[3] Sharh Saheeh Muslim (2/38)



http://www.sounna.com/article.php3?id_article=37





De quelle manière conseiller les gens ?

SHeikh Sâlih Ibn Muhammad al-Luhaydân (qu’Allâh le préserve)


Selon Abû Rouqiyah Tamîm Ibn Aws ad-Dârî - L’envoyé d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « La religion, c’est le conseil sincère ». Quand nous demandâmes : « Envers qui ? » il répondit : « Envers Allâh , envers Son Livre, envers Son Envoyé, envers les chefs des musulmans, et l’ensemble des gens ». [1]

SHeikh Sâlih Ibn Muhammad al-Luhaydân – Président du grand tribunal et membre du comité des grands savants en arabie saoudite – dit que le conseil (Nassîha) est une chose qui se fait soit par la langue, soit par la plume [ou l’ecrit], et cela dans tout ce qui est possible pour la personne de conseiller.

Le conseil pour Allâh : c’est de réciter Ses Paroles et de les appliquer ainsi que de le glorifier, de se rapprocher ainsi d’Allâh – Djalla wa ‘Ala – par cela, de juger l’ensemble des situations [par Sa Loi] ainsi que les petites et les grandes affaires.

Le conseil pour Son Envoyé (sallallahu ‘alayhi wa sallam) : c’est le suivre, de transmettre son message, de défendre sa tradition [Sounnah], et d’appeler les gens à suivre son chemin et sa voie.

Le conseil pour ceux qui détiennent l’autorité : c’est leur faire parvenir le conseil si tu en es capable, ou d’envoyer une personne qui saurait le transmettre. Et s’il ne t’est pas possible de le faire, alors il faut que tu invoques le bien-être pour eux, la guidance ainsi que la rectitude.

Le conseil pour l’ensemble des musulmans : c’est que tu les diriges dans leur ignorance, que tu aimes pour eux le bien, que tu leur enseignes la science dans la mesure de tes capacités, que tu te réjouisses lorsque leur calamité est pour eux un bien, et que tu t’attristes lorsque leur calamité est pour eux une difficulté. Et que tu te rapproches d’Allâh – Djalla wa ‘Ala – par le biais de toutes ces choses. [2]

_________________
Notes
[1] Rapporté par Muslim
[2] Kitâb « Wassâyâ wa tawdjîhât li-toulâb il-Ilm » 1/513

Source : http://www.manhajulhaqq.com/





Explication du hadith : " La religion, c'est la nassiha "

Cheikh Abu Abdellah Abder-Rahman Ibn Nasr As-Sa'di


Tamîm ad-Dârî rapporte que le Messager d'Allâh (salallahou 3alaihi wa salam) a dit :

"La religion, c'est la Nassiha, la religion c'est la Nassiha, la religion c'est la Nassiha.(1)"
Ils dirent, "Envers qui, ô Messager d'Allâh?"
Il dit : "Envers Allâh, Son Livre, Son Messager, les dirigeants des Musulmans et les gens du peuple."
(Rapporté par Mouslim)

Le Prophète (salallahou 3alaihi wa salam) a répété ce mot , montrant l'importance de son statut et guidant la Ummah (Nation Musulmane) pour qu'elle puisse comprendre réellement que la religion est tout entière - dans ses aspects apparents et intérieurs - comprise dans la Nassiha.

Et celle-ci (la Nassiha) consiste à respecter pleinement ces cinq droits.

Ainsi, la Nassiha envers Allâh est de reconnaître l'Unicité d'Allâh, Sa Singularité dans Ses attributs parfaits dans le sens où nul ne peut les partager avec Lui en aucune circonstance.

C'est L'adorer, autant de façon manifeste (dans les actions) qu'intérieurement (avec le coeur).

C'est se repentir auprès de Lui en tout temps et avec soumission, Lui demander avec espoir et peur, tout en se repentant et en implorant constamment Son pardon.
En effet, l'esclave d'Allâh sera toujours imparfait dans ses obligations envers Allâh, ou accomplira des choses interdites.
Donc, avec une repentance continuelle et une recherche constante du pardon, sa déficience sera gommée et ses actions et discours seront rendus parfaits.

En ce qui concerne la Nassiha envers le Livre d'Allâh, elle s'exprime par sa mémorisation, sa méditation, l'apprentissage de ses mots et de leur signification, ainsi que par l'effort de le mettre en pratique aussi bien pour soi-même que dans les rapports avec les autres.

Quant à la Nassiha envers le Messager (salallahou 3alaihi wa salam), c'est avoir foi en lui, l'aimer, le préférer - dans cet amour - à soi-même, aux biens matériels et aux enfants.
C'est le suivre dans les fondements de la religion et dans ses branches.
C'est donner la priorité à son discours sur les paroles de quiconque.
C'est s'efforcer de suivre son chemin et contribuer à la victoire de sa religion.

Pour ce qui est de la Nassiha envers les Imâms (les dirigeants) des Musulmans - qui sont les détenteurs de l'autorité, [ce qui comprend] le dirigeant suprême, passant par les gouverneurs et les juges et allant jusqu'à tous ceux qui possèdent une forme d'autorité, que ce soit en général ou de façon spécifique -, elle consiste à être convaincu de leur autorité, à les écouter et à leur obéir et à encourager les gens à en faire de même.
C'est aussi faire tout ce qui est possible pour leur montrer le bien, attirer leur attention sur tout ce qui pourrait être bénéfique à eux et aux gens, et les aider pour le [bon] accomplissement de leurs obligations.

En ce qui concerne la Nassiha envers l'ensemble des Musulmans, c'est d'aimer pour eux ce que l'on aimerait pour soi-même, détester pour eux ce que l'on détesterait pour soi-même, et faire des efforts dans ce sens selon ses capacités.

Car, en vérité, quiconque aime une chose s'efforce de la réaliser de la façon la plus complète.

Donc, le Prophète (salallahou 3alaihi wa salam) a expliqué la Nassiha par ces cinq domaines, qui incluent de s'acquitter des droits d'Allâh, des droits de Son Livre, des droits de Son Messager, des droits de tous les Musulmans en fonction de leurs situations et rangs respectifs.

Cela comprend la religion tout entière, de sorte qu'il ne subsiste rien qui n'ait été inclus dans cette parole complète et exhaustive.

Et Allâh est le plus Savant.

_________________
(1) Ndt(alminhadj.fr): n'ayant pas trouvé un terme équivalent pour traduire An Nassiha, ce mot a été laissé tel quel. Afin de vous aider à comprendre ce terme voici un résumé de la parole de cheikh Al Fawzan qui explique ce terme:"La nassiha est tiré de la chose "nâssih" qui est la chose pure, comme par exemple le lait: on dit de lui labanoun nassih lorsqu'il est pur et qu'il n'est pas mélangé avec de l'eau. Quand au sens religieux de ce terme: c'est un terme global qui désigne la pureté du coeur, de la langue et des membres de tout ce qui ne convient pas dans la religion, la raison et les bonnes moeurs."  


Explication par ash-Shaykh 'Abd ar-Rahmân ibn Nâsir as-Sa'dî (Qu'Allâh lui fasse miséricorde)

Source : Bahjatu Qulûb al-Abrâr wa Qurratu 'Uyûn al-Akhyâr fî Sharhi Jawâmi' al-Akhbâr, hadîth n° 3.

Traduit en anglais par Aqeel WalkerLivre en arabe


Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Lun 7 Nov - 16:20, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Sam 24 Sep - 12:58

Hadith 8


Le caractère sacré du Musulman


Daprès Ibnou Omar(que Dieu soit satisfait de lui et de son père), l'Envoyé de Dieu, , (à lui, bénédiction et salut) a dit :
« Il m'a été ordonné de combattre les hommes jusqu'à ce qu'ils témoignent qu'il n'est d'autre divinité qu'Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu'ils accomplissent la prière rituelle, qu'ils acquittent la Zakâa. S'ils exécutent ces choses, ils seront, à mon égard, garantis quant à leurs personnes et à leurs biens, à moins qu'ils ne trangressent (ouvertement) la loi de l'Islam, et Allah les jugera en dernier ressort.

rapporté par al Bukhâri


الحَدِيثُ الثَّامِنٌ

حرمة المسلم


عَنِ ابْنِ عُمَرَ رَضِيَ اللهُ عَنْهُمَا أَنَّ رَسُولَ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ قَالَ :
" أُمِرْتُ أَنْ أُقَاتِلَ النَّاسَ حَتَّى يَشْهَدُوا أَنْ لاَ إِلَهَ إِلاَّ اللهُ وَ أَنَّ مُحَمَّداً رَسُولُ اللهِ , وَ يُقِيمُوا الصَّلاَةَ , وَ يُؤْتُوا الزَّكَاةَ. فَإِذَا فَعَلُوا ذَلِكَ عَصَمُوا مِنِّي دِمَاءَهُمْ وَ أَمْوَ الَهُمْ , إِلاَّ بِحَقِّ الإِسْلاَمِ , وَ حِسَابُهُمْ عَلَى اللهِ تَعَالَى. "

رَوَاهُ الْبُخَارِيُّ وَ مُسْلِم



.


Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Lun 17 Oct - 0:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Sam 24 Sep - 12:58

Hadith 9


La prise en charge de ce qui est supportable


Aboû Horeîra Abd-er-Rah'mân ben Çakhr (que Dieu soit satisfait de lui) a dit : J'ai entendu l'Envoyé de Dieu, salla Allah u alihi wa sallam, (à lui, bénédiction et salut) dire:

« Ce que je vous ai interdit évitez-le, et ce que je vous ai ordonné, accomplissez- le selon votre capacité. Ceux qui vous ont précédé ont péri seulement par l'abondance de
leurs questions et leurs divergences d'opinions à l'égard de leurs Prophètes ».




الحَدِيثُ التَّاسِعُ


التكليف بما يستطاع


عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ عَبْدِ الرَّحْمَنِ بْنِ صَخْرٍ رَضِيَ اللهُ عَنْهُ قَالَ : سَمِعْتُ رَسُولَ الله ( صَلَّى الله عَلَيْهِ وَ سَلَّمْ ) يَقُولُ :
"مَا نَهَيْتُكُمْ عَنْهُ فَاجْتَنِبُوهُ , وَ مَا أَمَرْتُكُم بِهِ فَأْتُوا مِنْهُ مَا اسْتَطَعْتُمْ , فَإِنَّمَا أَهْلَكَ الَّذِينَ مِنْ قَبْلِكُمْ كَثْرَةُ مَسَائِلِهِمْ وَ اخْتِلاَفُهُمْ عَلَى أَنْبِيَائِهِمْ."

رَوَاهُ الْبُخَارِيُّ وَ مُسْلِم



Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Lun 17 Oct - 0:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Sam 24 Sep - 12:59

Hadith 10


Le gain licite, cause d'exaucement des invocations


Selon Aboû Horeîra (que Dieu soit satisfait de lui), l'Envoyé de Dieu, salla Allah u alihi wa sallam, (à lui, Bénédiction et salut) a dit :
«Certes Allah, Tres Haut est Pureté. Il n'accepte que ce qui est pur. Il ordonne aux croyants ce qu'il a ordonné à Ses Envoyés. Or, Il a dit : ‹Ô Messagers! Mangez de ce qui est permis et agréable et faites du bien.› (23:51), dit aussi : ‹Ô les croyants! Mangez des (nourritures) licites que Nous vous avonsattribuées.› (2:172).
Là-dessus, le Prophète fit allusion à l'homme qui prolonge ses voyages (pieux), qui a des cheveux longs et poudreux et tend les mains vers le ciel, disant : «O Seigneur, O Seigneur», et cependant il se nourrit de choses défendues, boit des liquides défendus, se revêt d'habits défendus, et il a été nourri (dans son enfance) de choses défendues. «Comment donc pourrait-il être exaucé ?».



الحَدِيثُ العَاشْرُ

اﻷقتصار على الحلال الطيب


عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ رَضِيَ اللهُ عَنْهُ قَالَ : قَالَ رَسُولُ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ :
" إِنَّ اللهَ تَعَالَى طَيِّبٌ لاَ يَقْبَلُ إِلاَّ طَيِّبًا , إِنَّ اللهَ أَمَرَ المُؤْمِنِينَ بِمَا أَمَرَ بِهِ المُرْسَلِينَ , فَقَالَ تَعَالَى : { يَا أَيُّهَا الرُّسُلُ كُلُوا مِنَ الطَّيِّبَاتِ وَ اعْمَلُوا صَالِحاً } وَ قَالَ تَعَالَى : { يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا كُلُوا مِنْ طَيِّبَاتِ مَا رَزَقْنَاكُمْ }. ثُمَّ ذَكَرَ الرَّجُلَ ن , يُطِيلُ السَّفَرَ , أَشْعَثَ أَغْبَرَ , يَمُدُّ يَدَيْهِ إِلَى السَّمَاءِ : يَا رَبُّ يَا رَبُّ . وَ مَطْعَمُهُ حَرَامٌ , وَ مَشْرَبُهُ حَرَامٌ , وَ مَلْبَسُهُ حَرَامٌ , وَ غُذِيَ بِالحَرَامِ : فَأَنَّى يُسْتَجَابُ لَهُ . "

رَوَاهُ مُسْلِمٌ



Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Lun 17 Oct - 0:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Sam 24 Sep - 13:00

Hadith 11


Se préserver du douteux


Aboû Mohammed el-H'assan ben Ali ben Abi Tâleb descendant de l'Envoyé de Dieu, et son petit fils (que Dieu soit satisfait de lui et de son père) a dit: J'ai retenu ceci de l'Envoyé de Dieu :
«Laisse ce qui provoque en toi le doute pour ce qui ne suscite en toi aucun doute.»


الحَدِيثُ الحَادِي عَشَرَ

التورع عن الشبهات


عَنْ أَبِي مُحَمَّدٍ الحَسَنِ بْنِ عَلِيِّ بْنِ أَبِي طَاكِبٍ سِبْطِ رَسُولِ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ وَ رَيْحَانَتِهِ رَضِيَ اللهُ عَنْهُمَا قَالَ :
حَفِظْتُ مِنْ رَسُولِ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ :

" دَعْ مَا يَرِيبُكَ إِلَى مَا لاَ يَرِيبُكَ ."

رَوَاهُ التِّرْمِذِي وَ النَّسَائِيُّ



Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Ven 11 Nov - 4:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Sam 24 Sep - 13:01

Hadith 12


Délaisser ce qui ne le concerne pas


Selon Abôu Horeîra (que Dieu soit satisfait de lui), l'Envoyé de Dieu, salla Allah u alihi wa sallam, (à lui, bénédiction et salut) a dit :
«Parmi les qualités d'un bon Islam, il y a le fait pour l'homme de ne pas s'occuper de ce qui ne le regarde pas».

Rapporté par Tirmidhi et d'autre que lui.



الحَدِيثُ الثَّانِي عَشَرَ
ترك مل لا يعني المسلم


عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ رَضِيَ اللهُ عَنْهُ قَالَ : قَالَ رَسُولُ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ :
" مِنْ حُسْنِِ إسْلاَمِ المَرْءِ تَرْكُهُ مَا لاَ يَعْبِيهِ ."

رَوَاهُ التِّرْمِذِي وَ غَيْرُهُ هَكَذَا



Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Ven 11 Nov - 4:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Jeu 29 Sep - 8:52

Hadith 13




La plénitude de la foi




Selon Aboû Hamza Anas ben Mâlek (que Dieu soit satisfait de lui), serviteur de l'Envoyé de Dieu صلى الله عليه وسلم, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

« Aucun de vous ne devient véritablement croyant s'il ne désire pour son frère, ce qu'il désire pour lui-même ».



الحَدِيثُ الثَّالِثََ عَشَرَ


 كمال اﻹيمان  




عَنْ أَبِي حَمْزَةََ أَنَسِ بْنِ مَالِكٍ رَضِيَ اللهُ عَنْهُ خَادِمِ رَسُولِ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ , عَنِ النَّبِيِّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ قَالَ :
" لاَ يُؤْمِنُ أَحَدُ كُمْ حَتَّى يُحِبَّ لأَخِيهِ مَا يُحِبُّ لِنَفْسِهِ. "

رَوَاهُ الْبُخَارِيُّ وَ مُسْلِم


Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Ven 11 Nov - 4:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Jeu 29 Sep - 13:19

Hadith 14



L'inviolabilité du sang d'un musulman


Selon  Ibn Masoûd (que Dieu soit satisfait de lui), l'Envoyé de Dieu, salla
Allah u alihi wa sallam, (à lui, bénédiction et salut) a dit :

«Il  n'est pas permis de verser légalement le sang d'un musulman, sauf dans 3 cas : le fornicateur dont le mariage a été consommé, le meurtrier qui
subira le sort de sa victime, et l'apostat qui se sépare de la
communauté musulmane».


Rapporté par al Boukhari et mouslim



الحَدِيثُ الرَّابِعَ عَشَرَ

 حرمة دم المسلم وأسباب إهداره  


عَنِ ابْنِ مَسْعُودٍ رَضِيَ اللهُ عَنْهُ قَالَ : قَالَ رَسُولُ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ :
"
لاَ يَحِلُّ دَمُ امْرِئٍ مُسْلِمٍ إِلاَّ بِإِحْدَى ثَلاَثٍ : الثَّيِّبُ
الزَانِي , وَ النَّفْسُ بِالنَّفْسِ , وَ التَّارِكُ لِدِينِهِ
المُفَارِقُ لِلْحَمَاعَةِ ."

رَوَاهُ الْبُخَارِيُّ وَ مُسْلِم





Explications du Cheikh Al Allama Al Mouhadith Abdul Mouhssine Al Abbad :



  Sa parole  : « Le marié qui commet l'adultère »

Il
s’agit ici de l’homme marié, la peine qui lui est infligée s’il vient a
commettre l’adultère est la lapidation à mort, comme cela a été
confirmé par la Sounnah du messager d’Allah ainsi que par le verset de
la lapidation dont la lecture a été abrogée mais dont le Hukm est resté.



 Quant à sa parole : « L’auteur d’un homicide volontaire »

Il s’agit de celui tué par application du talion.


Allah dit (sens du verset) : «Ô les croyants! On vous a prescrit le talion au sujet des tués » V 178 S 2

Allah dit également : « C'est dans le talion que vous aurez la préservation de la vie » V 179



 Concernant sa parole : « et l’apostat qui délaisse la communauté »

Ce qui est visé ici est l’apostat, d’après la parole du prophète :

« Celui qui change de religion tuez-le » Rapporté par Boukhari n° 3017




Ibn Rajab Al Hambali a mentionné d’autres personnes autre que ceux
mentionnées dans ce Hadith dont [la Chari'a exige] d'exécuter :


1 - L'homosexuel

2 - Celui qui fornique avec une femme avec laquelle le mariage lui est interdit (mère, sœur, tante..)

3 - Le Zoophile

4 - Le sorcier

5 - Celui qui abandonne la prière

6 - Celui qui est attrapé une quatrième fois pour consommation d’alcool

7 - Celui qui est attrapé une cinquième fois pour vol

8 - Celui qui espionne les musulmans pour le compte des mécréants

Etc...


Parmi les enseignements à tirer de ce Hadith :


1 - La protection du sang du musulman excepté lorsqu’il commet une des trois choses mentionnées dans le hadith.

2 - La peine infligée à l’homme marié qui commet l’adultère est la lapidation à mort avec des pierres

3 - L’exécution de l'auteur d'un homicide volontaire lorsque les conditions pour l’application du Talion sont réunies

4 - L’exécution de l’apostat homme ou femme.





Sources :
Fat Al Qawiy Al Matine Fi Charhi Al Arbaîna wa Tamamatou Bi Khamissina
Li-Nawawi wa Ibn Rajab p 6O du Cheikh Al Allama Al Mouhadith Abdul
Mouhssine Al Abbad.

 

Source :

Fawaîd proposé par le frère Mounib Abou-Houdeyfa Al-Qamari (qu'Allah le récompense) sur Fourqane.


Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Ven 11 Nov - 4:17, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Jeu 29 Sep - 13:21

Hadith 15

Les vertus islamiques


Selon Abôu Horeîra (que Dieu soit satisfait de lui), L'Envoyé de Dieu, salla Allah u alihi wa sallam, (à lui, bénédiction et salut), a dit :« Que celui qui croit en Allah et au Jugement Dernier dise du bien, ou qu'il se taise ; que celui qui croit en Allah et au Jugement Dernier, traite bien son voisin ; que celui qui croit en Allah et au Jugement
Dernier, traite bien son hôte ».


Rapporté par Al Boukhari et Mouslim



الحَدِيثُ الخَامِسَ عَشَرَ
آداب إسلامية


عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ رَضِيَ اللهُ عَنْهُ أَنَّ رَسُولَ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ قَالَ :
"
مَنْ كَانَ يُؤْمِنُ بِاللهِ وَ اليَوْمِ الآخِرِ فَلْيَقُلْ خَيْرًا أَوْ
لِيَصْمُتْ , وَ مَنْ كَانَ يُؤْمِنُ بِاللهِ وَ اليَوْمِ الآخِرِ
فَلْيُكْرِمْ جَارَهُ , وَ مَنْ كَانَ يُؤْمِنُ بِاللهِ وَ اليَوْمِ
الآخِرِ فَلْيُكْرِمْ ضَيْفَهُ . "


رَوَاهُ الْبُخَارِيُّ وَ مُسْلِم



Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Ven 11 Nov - 4:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Jeu 29 Sep - 13:22

Hadith 16

Se départir de la colère


Selon Aboû Horeîra (que Dieu soit satisfait de lui), un homme dit au Prophète (à lui, bénédiction et salut) : «Fais-moi une recommandation» (religieuse), celui-ci répondit :
«Ne te mets pas en colère».
L'homme revint à la charge plusieurs fois. Il dit (chaque fois) :
«Ne te mets pas en colère».

Rapporté par Al-bukhârî


الحَدِيثُ السَّادِسَ عَشَرَ

النهي عن الغضب


عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ رَضِيَ اللهُ عَنْ :
أَنَّ رَجُلاً قَالَ لِلنَّبِيِّ صَلَّى الله عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ : أَوْصِنِي , قَالَ :
" لاَ تَغْضَت ". فَرَدَّدَ مِرَارًا , قَالَ : " لاَ تَغْضَت ".

رَوَاهُ الْبُخَارِيُّ




Commentaire de L’Imam Ibn Daqîq El ‘Aïd

L’auteur du ivre El Ifsâh a dit : « Il est possible que le Prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) connaissait le penchant de cet homme pour la colère. Aussi, lui a-t-il fait cette recommandation. Le Prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) a fait l’éloge de celui qui arrive à se maîtriser en cas de colère, en disant : « Le fort n’est pas celui qui se met rapidement en colère, mais le fort est celui qui se maîtrise en cas de colère. »

En outre, Allah a fait l’éloge de « ceux qui maîtrisent leur colère et pardonnent au gens. » On rapporte aussi que le Prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) a dit : « Celui qui arrive à contenir sa colère alors qu’il est e mesure de sévir, Allah l’appellera le Jour de la Résurrection devant toutes les créatures et le laissera choisir parmi les houris celles qu’il voudra. »

Il est dit aussi dans un hadith : « La colère provient du Diable. » C’est pour cela que la colère change l’homme dont l’état devient agressif, il se met à proférer des paroles insensées, à éprouver de la haine et de l’animosité et à commettre l’irréparable. Telles sont les conséquences de la colère puisse Allah nous en préserver. Il est dit dans le hadith de Soulayman Ibn Sard : « Le fait de demander refuge auprès d’Allah contre le Diable lapidé dissipe la colère. »

Il en est ainsi parce que c’est la Diable qui embellit la colère à l’homme ainsi que toutes ses mauvaises conséquences, en le séduisant et en l’éloignant de la satisfaction d’Allah. Aussi, en se réfugiant auprès d’Allah contre lui, il n’y a pas meilleure arme pour repousser ses
mauvaises suggestions.


Commentaire du Cheykh Ibn El Outhaymin

Le sens de ce hadith est de ne pas s’empresser de se mettre en colère, mais d’être calme et pondéré, car ton comportement risque d’être imprévisible, mais sois serein et calme, car la colère est un tison de feu que le Diable jette dans le cœur de l’homme pour l’enflammer. C’est pour cela que les veines gonflent, que les yeux deviennent rouges et que l’homme se voit commettre l’irréparable qu’il regrettera après.

Si le prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) a conseillé à cet homme de ne pas se mettre en colère, sans lui conseiller de faire preuve de piété vis-à-vis d’Allah, de prière, de jeûner ou autre, c’est parce que la situation de cet homme-là implique cela. En effet, il a conseillé à d’autres de faire autres choses, comme Abou Houreyra auquel il a conseillé de jeûner trois jours de chaque mois et de faire un prière impaire avant de dormir, ainsi qu’à Abou Ad-Dardâ à qui il a conseillé la même chose.

Mais pour cet homme, il a conseillé de ne pas se mettre en colère, car le prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) savait qu’il se mettait facilement en colère. C’est pour cela il lui a dit : « Ne te mets pas en colères ! »

La colère est un sentiment qui incite l’homme à proférer des paroles de mécréance, à répudier son épouse, à frapper sa mère ou son père, comme cela se voit chaque jour qu’Allah fait. Par la suite, lorsque cette colère se dissipe, cet homme regrette son acte et éprouve des remords.

Beaucoup de gens posent des questions à cet effet en disant : « Je me suis mis en colère contre ma femme et je l’ai répudiée par trois fois ! ». Aussi, le croyant ne doit pas se mettre en colère, car la colère agit sur l’homme au point où il se comporte comme un fou ou un dément.C’est pour cela que certains savants ont dit que lorsque l’homme se met dans uns grande colère au point de ne plus savoir ce qu’il dit, ses paroles ne sont pas prises en considération : s’il annonce le divorce à son épouse, ce divorce ne sera pas pris en considération ; s’il profère un malédiction, cette malédiction ne sera pas prise en considération, car il parle sans raison et sans réflexion, puisse Allah nous en préserver ainsi que tous les musulmans.



Source : Etrait du livre « Commentaire des 40 Hadiths »
Commentés par l’imam Ibn Aqî^Al- Aïd et le cheykh Mohammed Sâleh Ibn Al’Outhaymîn


Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Dim 13 Nov - 12:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Jeu 29 Sep - 13:22

Hadith 17


Réussir le sacrifice et bien égorger l'animal


Selon Aboû Yala Chaddâd ben Aoûs (que Dieu soit satisfait de lui), l'Envoyé de Dieu, Salallahu'alayhi wa sallam, a dit:
« Certes, Allah a prescrit de pratiquer le bien en toutes choses. Lors donc que vous tuez, tuez bien. Lors donc que vous égorgez, égorgez bien. Que chacun de vous aiguise son coutelas et traite bien sa victime ».

Rapporté par Muslim


الحَدِيثُ السَّابِع عَشَر

اﻷمر بإحسان الذبح والقتل

َ

عَن أَبِي يَعْلَى شَدَّادِ بْنِ أَوْسٍ رَضِيَ اللهُ عَنْهُ عَنْ رَسُولِ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ قَالَ :

"
إِنَّ اللهَ كَتَبَ الإِحْسَانَ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ : فَإِذَا قَتَلْتُمْ
فَأَحْسِنُوا الْقِتْلَةَ , وَإِذَا ذَبَحْتُمْ فَأَحْسِبُوا الذِّبْحَةَ ,
وَ لْيُحِدَّ أَحَدُكُمْ شَفْرَتَهُ وَ لْيُرِحْ ذَبِيحَتَهُ ."

رَوَاهُ مُسْلِمٌ



Commentaire du Cheykh Ibn El Outhaymin :

Allah a prescrit la douceur dans toute chose, y compris dans la mise à mort, dans l’immolation et toute autre chose, où l’homme est tenu de faire preuve de douceur.

1- L’immolation :

Elle concerne les bêtes dont la chair nous est permise, car le Prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) a dit : « La chair de la bête dont le sang coule et sur laquelle le nom d’Allah a été prononcé, mangez-la. » Rapporté par Al Boukhari et Mouslim.

Le prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) a dit dans le hadith : « Que l’on aiguise bien la lame ».
Ceci afin d’éviter de faire souffrir la bête. De même il n’est pas permis de retenir ses pattes afin que la bête ne puisse pas bouger, car
ce sera une pression sur elle et cela est contraire à la sounna. Il faut donc laisser les pattes bouger, cela est plus facile pour la bête et
cela permet l’écoulement du sang plus facilement.


2- La mise à mort d’une bête :

Elle concerne 2 catégories de bête parmi celles qui n’est pas permis de consommer :

- Les bêtes dont la mise à mort est ordonnée :
C’est le rat, le scorpion, le serpent et le chien enragé. Et de même pour toute créature nuisible. Les savants ont une règle juridique qui
dit : « Ce qui est nuisible naturellement doit être tué légalement. »

- Les bêtes dont la mise à mort est tolérée : Ce sont les bêtes qui ne sont pas naturellement nuisible mais qui peuvent le devenir pour diverses raisons. Exemple : si des fourmis te nuisent chez toi, en creusant dans ta maison et en faisant des dégâts, tu peux les tuer.

Lorsqu’on veut tuer une bête, il faut le faire sans la faire souffrir, car celui qui fait cela risque de subir le châtiment du feu, en vertu de la parole du Prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) : « Une femme entra en enfer à cause d’une chatte qu’elle avait emprisonnée jusqu’à sa mort, sans la nourrir ni la laisser chercher elle-même sa nourriture parmi les petites bêtes et insectes. »


3- La mise à mort d’un homme :

Dans le cadre de la loi du talion, on doit appliquer au coupable la même chose qu’il a appliquée à sa victime. La preuve à cela est lorsque le prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) jugea l’affaire de la femme qui fut agressée par un juif qui lui vola ses bijoux, il appliqua à ce dernier le même châtiment qu’il avait appliqué à sa victime, à savoir qu’il lui avait brisé le crâne avec une grosse pierre. Et ceci en vertu de la loi du talion, car Allah le Très Haut dit : {Quand quelqu’un vous agresse, usez de réciprocité en proportion du dommage causé.} [Sourate Al Baqara, v. 194]


Question concernant la lapidation :

« Que dites-vous de celui qui est marié et qui commet l’adultère puis qui est lapidé avec de petits cailloux jusqu’à ce que mort s’ensuive ? Ceci est-il compatible avec le hadith qui recommande la douceur en doute chose même dans la mise à mort ? »


Réponse :

Il n’y a aucune contradiction à ce sujet, car ce hadith suppose une de ces 2 choses :

La première : est que la lapidation fait partie de la mise à mort avec douceur car elle est conforme à la chari’a.
La deuxième : est de dire que ceci est un cas particulier attesté par la sunna. Bien plus, il est attesté par le Coran où l’expression de la lapidation a été abrogée mais dont le règle juridique est restée ; il est attesté aussi par la sounna la plus évidente.




Source : Etrait du livre « Commentaire des 40 Hadiths »
Commentés par l’imam Ibn Aqî^Al- Aïd et le cheykh Mohammed Sâleh Ibn Al’Outhaymîn


Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Ven 11 Nov - 4:32, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Jeu 29 Sep - 13:23

Hadith 18


La bonne moralité

Selon Aboû D'orr Djoundoub ben Djounâd et Aboû Abd-er-Rah'mân Mou'âd' ben Djabal (que Dieu soit satisfait d'eux), l'Envoyé de Dieu , salla Allah ualihi wa sallam, (à lui, bénédiction et salut), a dit :
«Crains Dieu en quelque lieu que tu sois; fais suivre le péché de la bonne action qui l'effacera, traite les hommes avec bonté (en faisant preuve) d'un bon naturel."

Rapporté par At-Tirmidhi



الحديث الثامن عشر


حسن الخلق




عـن أبي ذر جـنـدب بـن جـنـادة ، وأبي عـبد الـرحـمـن معـاذ بـن جـبـل رضي الله عـنهما ، عـن الرسول صلى الله عـليه وسلم ، قـال :
( اتـق الله حيثما كنت ، وأتبع السيئة الحسنة تمحها ، وخالق الناس بخـلـق حـسـن ).

رواه الترمذي [ رقم : 1987 ] وقال : حديث حسن ، وفي بعض النسخ : حسن صحيح .



Commentaire du Cheykh Ibn El Outhaymin

- « Crains Allah » : c’est-à-dire se préserver de Son châtiment, en accomplissant Ses ordres et en évitant Ses interdictits. C’estlà la piété, et c’est la meilleure définition qui ait été donnée.

- « Crains Allah où que tu sois » : c’est-à-dire dans n’importe quel endroit où tu peux te trouver ; ne Le crains pas dans l’endroit où les gens peuvent te voir et faire ce que bon te semble dans un autre endroit où personne ne peut te voir, car
Allah te voit là où tu te trouves. Aussi, crains-Le où que tu sois.

- « Fais suivre la mauvaise action d’une bonne action qui l’efface » : Si tu commets une mauvaise action, fais-la suivre par une bonne action, notamment un repentir à Allah, car le repentir est une bonne action.

- « Qui efface » : c’est-à-dire lorsque la bonne action suit la mauvaise action ou le péché, elle les efface. C’est pour cela que le Très-Haut a dit : {Certes, les bonnes actions chassent les mauvaises.} [Sourate 11, v. 114]



Ce hadith contient plusieurs avantages, entre autres :

- La préoccupation du Prophète Sallallahou’alayhi wa sallam pour sa communauté en lui recommandant de faire ce qui implique le bien et la vertu pour elle.

- L’obligation de craindre Allah en tout lieu, que se soit en secret ou publiquement, en vertu de sa parole Sallallahou’alayhi wa sallam : "Crains Allah où que tu sois"

- Le fait que lorsque la mauvais action est suivie d’une bonne action, cette dernière l’efface complètement ; ceci est global et concerne toute mauvaise ou bonne action lorsque cette dernière est un repentir. Par contre, lorsque la bonne action n’est pas un repentir, c'est-à-dire que l’homme commet une mauvaise action puis accomplit une bonne action, si cette dernière l’emporte sur la mauvaise action elle l’efface et la dissipe.

- Le fait que le Prophète Sallallahou’alayhi wa sallam dise « Fais preuve d’un bon comportement avec les gens » c'est-à-dire
sois correct et poli avec eux par la parole et l’acte, car c’est là la meilleure manière de se comporter avec les gens

- On peut tirer de ce hadith le bien fondé du bon comportement et de la politesse avec les gens. Le Prophète Sallallahou’alayhi wa sallam a montré la manière dont doit être exercé ce bon comportement qui diffère en fonction des
situations des gens. Il peut être une bonne action pour une personne et ne pas l’être pour une autre. Seul le sage peut juger et connaître par lui-même.




Source : Extrait du livre « Commentaire des 40 Hadiths »
Commentés par l’imam Ibn Aqî^Al- Aïd et le cheykh Mohammed Sâleh Ibn Al’Outhaymîn

.


Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Dim 13 Nov - 12:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Jeu 29 Sep - 13:24

Hadith 19


L'aide d'Allah et Sa protection


Aboû el-Abbâs AbdAllah ben Abbâs (que Dieu soit satisfait de lui et de son père) a dit : «J'étais un jour derrière le Prophète (à lui, bénédiction et salut) (en croupe sur sa mule), et il me dit :

«Ô jeune homme, je vais t'enseigner quelques préceptes. Observe les
commandements d'Allah, il te protègera. Observe les commandements d'Allah, tu le trouveras devant toi. Lorsque tu as à demander quelque chose, demande à Allah. Lorsque tu as à implorer assistance, implore assistance auprès d'Allah. Sache que si la communauté est d'accord, à l'unanimité, pour te faire quelque bien, cela ne te profitera que dans la mesure où Allah te l'aurait assigné, et si elle est d'accord à l'unanimité pour te causer quelque tort, tu n'en pâtiras en rien, sinon dans la mesure où Allah en aurait ainsi décidé à ton encontre. Certes, les calames sont levés et l'encre des feuillets a séché».


Selon une autre version, on a :

«Observe les commandements d'Allah, tu le trouveras devant toi. Informe-toi de Lui, dans l'aisance: Il te connaître dans la misère. Sache que ce qui destiné à t'éviter, ne t'atteindra pas et ce qui est destiné à t'atteindre, ne te manquera pas. Sache que la constance fait remporter la victoire, la joie suit l'adversité, et la richesse la misère».

Rapporté par At-Tirmidhi


رقم الحديث : التاسع عشر

احفظ الله يحفظك


عـن أبي العـباس عـبد الله بن عـباس رضي الله عـنهما ، قــال : كـنت خـلـف النبي صلي الله عـليه وسلم يـوما ، فـقـال :
( يـا غـلام ! إني اعـلمك كــلمات : احـفـظ الله يـحـفـظـك ، احـفـظ الله
تجده تجاهـك ، إذا سـألت فـاسأل الله ، وإذا اسـتعـنت فـاسـتـعـن بالله ،
واعـلم أن الأمـة لـو اجـتمـعـت عـلى أن يـنـفـعـوك بشيء لم يـنـفـعـوك إلا
بشيء قـد كـتـبـه الله لك ، وإن اجتمعـوا عـلى أن يـضـروك بشيء لـم
يـضـروك إلا بشيء قـد كـتـبـه الله عـلـيـك ؛ رفـعـت الأقــلام ، وجـفـت
الـصـحـف ).

رواه الترمذي [ رقم : 2516 ] وقال : حديث حسن صحيح .

وفي رواية غير الترمذي :
(
احفظ الله تجده أمامك ، تعرف إلى الله في الرخاء يعرفك في الشدة ، واعلم
أن ما أخطأك لم يكن ليصيبك ، وما أصابك لم يكن ليخطئك ، واعلم ان النصر مع
الصبر ، وان الفرج مع الكرب ، وان مع العسر يسرا ).




Commentaire de L’Imam Ibn Daqîq El ‘Aïd

Les vertus d’ ‘Abdullah Ibn ‘Abbas sont innombrables. C’est ainsi que le Prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) a invoqué Allah en sa faveur en disant : « Allah, fais qu’il soit versé dans la connaissance de la religion et apprends-lui l’interprétation. » De plus, il a invoqué Allah à deux fois afin qu’Il lui accorde la sagesse. On rapporte aussi qu’il
avait vu Jibril à deux reprises. Il est l’érudit de cette communauté et son savant. C’est pourquoi le prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) a vu qu’il était digne de recevoir ses recommandations malgré sont jeune âge. Il lui a dit donc :

« Préserve (ce qu’Allah t’ordonne et t’interdit) » : C’est-à-dire sois obéissant à ton Seigneur, en appliquant Ses ordres et en évitant Ses interdits.

« Si tu demandes quelque chose, demande à Allah ! Si tu cherches une aide, cherche assistance auprès d’Allah ! » : Il lui a appris comment compter sur son Seigneur et ne prendre aucun autre seigneur en dehors de Lui en ne s’attachant à personne en dehors de Lui dans toutes les circonstances de sa vie, qu’elles soient
importantes ou pas. Le Très Haut a dit : {Allah suffira à quiconque s’en remet à Lui.} [Sourate 65, v. 3]

« Saches que si toute la communauté se réunissait pour t’être utile en
quelque chose, elle ne te serait utile que pour une chose qu’Allah a déjà inscrite à ton encontre… »
: Il s’agit là de la foi en la prédestination qui est une obligation que ce soit en bien ou en mal. Si le croyant arrive à comprendre cela, quel est l’intérêt de la demande à un autre qu’Allah ?

« Les plumes ont été levées et l’encre sur les feuilles a séchée. »
: C’est une confirmation de ce qui précède, c’est-à-dire qu’il ne saurait y avoir de contradiction ni d’infirmation que ce soit par une abrogation ou un changement..

« Sache que ce qui ne t’a pas atteint, ne t’était pas destiné, et ce qui t’a atteint ne pouvait te manquer. Sache aussi que la réussite accompagne la patience » : Il lui a montré que les hommes, surtout les vertueux parmi eux, sont exposés aux malheurs dans ce bas monde, en vertu de sa parole : {Nous vous soumettrons à quelques épreuves en vous exposant de temps à autre à la peur et à la fin.} jusqu’à : {Ce sont ceux-là qui sont dans le droit chemin.} [Sourate 2, v.155]


Commentaire du Cheykh Ibn El Outhaymin


Ce hadith contient plusieurs avantages, entre autres :


[color=darkblue]- Celui qui néglige Allah , c'est a dire qu'il néglige la religion d'Allah alors Allah le négligera et ne le regardera pas. "Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Allah; Il les a fait oublier eux-memes, ce sont eux les scélérats"

- Celui qui garde Allah , Il le guidera et l'orientera vers ce qui est bien. Et de la garde d'Allah a son égard s'ensuit nécessairement sa protection contre le mal.

- Quand l'homme a besoin d'aide, qu'il la demande a Allah, mais il n'y a pas d'émpechement a ce qu'il demande a une créature de l'aider dans ce qu'elle est capable de faire, conformément a ce qu'a dit le Prophete "Tu aides quelqu'un a s'installer sur sa monture ou a la charger et voila pour toi une aumone"(rapporté par Al Bukhari & Muslim).
MAIS ce n'est qu'une cause parmi d'autres et le vrai Causateur est en fait Allah , donc appuie toi entierment sur Lui .

- Les membres de la communauté ne peuvent pas apporter un avantage a quelqu'un sauf si Allah lá écrit pour lui, ils ne peuvent pas non plus faire du mal a quelqu'un sauf si Allah l'a écrit a son encontre.

- A l'homme d'avoir l'espoir en Allah et de na pas se tourner vers les créatures car les créatures ne peuvent lui valoir ni bien ni dommage.

- Si Allah a écrit qu'une chose arrivera a quelqu'un, elle ne le manquera pas. S'Il ná pas écrit cette chose pour lui, elle ne l'atteindra jamais.

- L'annonce de la grande nouvelle aux patients et que l'assistance divine est liée a la patience.

- L'annone de la 2eme grande nouvelle, a savoir que la délivrance et la dissipation de l'étroitesse sont liées a l'état de détresse. Quand la détresse s'accentue chez l'homme, ceci annonce l'approche de la délivrance.

- L'annonce de la 3eme grande nouvelle : quand la difficulté touche l'homme, qu'il attende alors l'approche de la facilité.



Source : Extrait du livre « Commentaire des 40 Hadiths »
Commentés par l’imam Ibn Aqî^Al- Aïd et le cheykh Mohammed Sâleh Ibn Al’Outhaymîn



Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Lun 14 Nov - 15:29, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Jeu 29 Sep - 13:25

Hadith 20

La pudeur fait partie de la foi


Selon Aboû Masoûd Oqba ben Amr le Compagnon qui prit part à la bataille de Bedr (que Dieu soit satisfait de lui), l'Envoyé de Dieu, , (à lui, bénédiction et salut), a dit :

« Fait partie de ce que les gens ont retenu comme paroles des premiers
temps de la prophétie : "Si tu n'as pas de pudeur, fais ce que tu veux›".


Rapporté par al bukhâri




رقم الحديث : العشرون

الحياء من اﻹيمان


عن أبي مسعود عقبة بن عمرو الأنصاري البدري رضى الله عنه قال : قال رسول الله صلي الله علية وسلم : ( إن مما أدرك الناس من كلام النبوة الأولى : إذا لم تستح فاصنع ما شئت ).

رواه البخاري [ رقم : 3483 ]..



Commentaire de L’Imam Ibn Daqîq El ‘Aïd

Le sens de sa parole : « Fait partie de ce que les gens ont retenu comme parole des premiers temps de la prophétie », est que la pudeur fait toujours l’ojet des éloges et des louanges dans les lois des prophètes sans être abrogée.

« agis comme tu l’entends. » : implique deux significations :

- La première est qu’il a utilisé l’expression de l’ordre en dehors du sens de la mise en garde et de la menace, sans vouloir l’ordre, comme la parole du Très Haut : {Agissez donc comme bon vous semble !} [Sourate 41, v. 40] Il s’agit là d’une mise en garde, après leur avoir montré ce qu’ils doivent et ne pas faire. Il en est ainsi de cette parole du Prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) : « Celui qui vend du vin qu’il immole le porc ! ». Il ne s’agit pas là certes d’une autorisation d’immoler le porc.

- La deuxième signification est que tout ce dont tu n’éprouves aucune honte à le faire une fois qu’il se manifeste, alors fais-le. C’est ainsi que le Prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) a dit : « La pudeur fait partie de la foi. » C’est-à-dire qu’une fois que la pudeur empêche l’homme de commettre des turpitudes et l’incite à faire des actes de bien, tout comme la foi,
elle est devenue pareille à la foi dans la mesure où toutes les deux visent la même chose. Et Allah est plus savant.


Commentaire du Cheykh Ibn El Outhaymin

Il s’agit là des propos sages hérités des anciennes communautés et que la chari’a a adoptés.« Si tu n’éprouves aucune pudeur alors, agis comme tu l’entends. » : c’est-à-dire si tu ne fais pas un acte qui suscite la pudeur, fait tout ce que tu veux. C’est là l’une des significations. C’est-à-dire fais-le dans sa signification.

La deuxième signification est que si l’homme n’éprouve aucune pudeur pour ce qu’il fait, qu’il fasse donc ce que bon lui semble. Les deux significations sont justes.

On déduit de ce hadith que la pudeur fait partie des vertus recommandées par les anciennes lois religieuses. C’est pour cela que l’homme doit être sincère et faire ce dont il n’éprouve pas de pudeur en le faisant. Cependant, cette règle générale est limitée par le fait que lorsqu’il sait que son acte implique des conséquences fâcheuses, qu’il s’en abstienne par peur de ces conséquences.



Source : Extrait du livre « Commentaire des 40 Hadiths »
Commentés par l’imam Ibn Aqî^Al- Aïd et le cheykh Mohammed Sâleh Ibn Al’Outhaymîn


Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Lun 14 Nov - 11:16, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Lun 3 Oct - 2:51

Hadith 21

« Dis : « J’ai foi en Allah », puis suis la voie droite»



Aboû Amr (on dit aussi Aboû Amra), Soufiyân ben Abd Allah (que Dieu soit satisfait de lui), a dit: Je dis à l'Envoyé de Dieu: «Dis-moi une parole touchant l'Islâm, telle que je n'interrogerai à son sujet personne autre que toi». Il dit :
«Dis: ‹j'ai foi en Allah›, puis suis la voie droite».

hadith rapporté par muslim


رقم الحديث : الحادي والعشرون

  قل آمنت بالله ثم استقم







عنْ أبِي عَمْرِ ، وَ قِيلَ أَبِي عَمْرَةَ ؛ سُفْيَانَ بْنِ عَبْدَ اللهَ  رضي الله عنه ، قال :
قُلْتُ : يَا رَسُولَ اللهِ ! قُـلْ لِي في الإسـْلامِ قَـوْلًا لا أَسْـأَلُ عَـنْهُ أحَــدًا غَـيْـرَكَ ؛ قـال :

( ْقُــلْ : آمَـنْـتُ بِـاللهِ ، ثُـمَّ اسْـتَـقِم ).

رواه مسلم [ رقم : 38 ].


Commentaire du Cheykh Ibn El Outhaymin

La foi en Allah se fait par le cœur alors que la droiture se manifeste à travers les actes. Le Prophète Sallallahou’alayhi wa sallam lui donna deux mots qui contiennent toute la religion. Croire en Allah englobe la croyance en tout ce qu’Allah a dit de Lui-même, du Jour de la résurrection, de Ses messagers et de tout ce qu’ils ont apporté. Elle englobe aussi la soumission. C’est pourquoi il a dit : « Puis suis la voie droite ». Quant à la droiture, elle consiste à suivre la voie suivie par ceux à qui Allah a accordé des faveurs, comme les prophètes, les véridiques, les martyrs et les vertueux. Tant que l’homme bâtisse sa vie sur ces deux mots, il sera toujours heureux dans cette vie et dans l’autre.

Ce hadith contient plusieurs avantages, entre autres :

- Le souci des compagnons de demander au Prophète Sallallahou’alayhi wa sallam ce qui leur est utile dans leur religion et leur vie profane.

- Il y a aussi l’intelligence d’Abi ’Amrû qui a posé cette question très importante et tranchante qui lui évite d’interroger toute autre personne, dans la mesure où il a dit : « Dis moi une parole concernant l’Islam qui m’évitera de demander à ce sujet à un autre que toi ».

- Ce hadith contient la meilleure des recommandations et la plus utile, à savoir la foi en Allah puis la droiture dans cette voie.

- Parmi les avantages de ce hadith est que la foi en Allah ne suffit pas sans la droiture, car l’une ne va pas sans l’autre.

- Il y a aussi le fait que la religion islamique est bâtie sur ces deux principes : la foi dont le domaine est le cœur, et la droiture dont est les organes du corps. Même si le cœur a une part dans cette droiture, il n’en demeure pas moins qu’elle se manifeste surtout à travers les organes. Et Allah est plus savant.




Source : Extrait du livre « Commentaire des 40 Hadiths »
Commentés par l’imam Ibn Daqîq Al- Aïd et le cheykh Mohammed Sâleh Ibn Al’Outhaymîn

.


Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Lun 14 Nov - 11:17, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Lun 3 Oct - 2:52

Hadith 22

Se limiter aux obligations suffit pour entrer au paradis



Selon Aboû AbdAllah Djabir ben AbdAllah, le Compagnon (que Dieu soit satisfait de tous deux), un homme interrogea l'Envoyé de Dieu, salla Allahu alihi wa sallam, (à lui, bénédiction et salut), et lui dit :

"A ton avis, si j'accomplis les prières rituelles prescrites ; si je jeûne en Ramadhân, si je m'en tiens aux choses permises et évite ce qui est défendu, sans y ajouter aucune autre pratique (surérogatoire) entrerai-je au Paradis ? "

Le Prophète rèpondit :
«Oui».

الحديث الثاني والعشرون
 

َعن أبي عَبْدِ اللهِ جَابِرِ بْنِ عَبْدِ اللهِ الأَنْصَارِيِّ رضي الله عنهما : أَنَّ رَجُلاً سَأَل 
َرَسُولَ اللهِ صلى الله عليه وسلم ، فقال : أ رأيتَ إِذَا صَلَيْتُ المَكْتُوبَاتِ ، وَصُمْت 
َرَمَضَانَ ، وَأَحْلَلْتُ الحَلالَ ، وَحَرَّمْتُ الحَرَامَ ، وَلَمْ أَزِدْ على ذَلِكَ شَيْئًا 
، أَ أَدْخُلُ الجَنَّة 
(ْ؟ قال : ( نَعَم 

رواه مسلم [ رقم : 15 ].


Commentaire du Cheykh Ibn El Outhaymin

Dans ce hadith, cet homme demande au Prophète Sallallahou’alayhi wa sallam si, en accomplissant les prières prescrites, en jeûnant le mois de Ramadhan et en pratiquant ce qui licite et en interdisant ce qui est illicite, sans en ajouter quoi que ce soit, il pourrait entrer au paradis. « Oui » lui a répondu le Prophète Sallallahou’alayhi wa sallam. Dans ce hadith, la zakat et le pèlerinage ne sont pas mentionnés. On peut répondre donc que ceci entre dans sa parole Sallallahou’alayhi wa sallam : « En interdisant ce qui est illicite », car l’abandon du pèlerinage et de la zakat est quelque chose d’illicite.

On peut dire aussi qu’en ce qui concerne le pèlerinage, il se peut que ce hadith précède son imposition. Par contre, concernant la zakât, il est possible que le Prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) soit au courant de l’état de pauvreté de cet homme qui n’était pas concerné par l’acquittement de la zakât et, par conséquent, lui a répondu en fonction de sa situation.

Dans ce hadith on voit aussi le souci des compagnons d’interroger le Prophète Sallallahou’alayhi wa sallam sur des questions les concernant. On voit aussi que le but dans cette vie est l’entrée au paradis.

On y voit également l’importance des prières prescrites ainsi que du jeûne qui sont des causes permettant l’entrée au paradis.

Il y a aussi l’obligation d’accomplir ce qui est licite et d’interdire ce qui est illicite, c'est-à-dire que l’homme fasse ce qui est illicite avec la conviction qu’il est licite et qu’il interdise ce qui est illicite avec la conviction qu’il est illicite. Cependant, pour les choses licites, l’homme a le choix de les faire ou de ne pas les faire. Par contre, pour ce qui est des choses illicites, il est obligé de les éviter et de s’en détourner, tout en ayant la conviction qu’elles sont illicites.

An Nawawi (Rahimahûllah) a dit : « Le sens de sa parole : « En interdisant ce qui est illicite » veut dire « Je l’éviterai ». Mais il faut plutôt dire : « Je l’éviterai en ayant la conviction qu’il est illicite ». Et Allah est plus savant.




Source : Extrait du livre « Commentaire des 40 Hadiths »
Commentés par l’imam Ibn Daqîq Al- Aïd et le cheykh Mohammed Sâleh Ibn Al’Outhaymîn


Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Ven 11 Nov - 5:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Lun 3 Oct - 2:53

Hadith 23

L'empressement dans l'accomplissement des oeuvres de bien


Selon Abôu Mâlik el-H'ârith ben Açim el Ach'ari - رضي الله عنه - l'Envoyé de Dieu ,- صلى الله عليه و سلم -, a dit :

«La pureté rituelle est la moitié de la foi. Dire: «Louange à Dieu», remplit la balance. Dire «Gloire à Dieu, Louange à Dieu», remplit l'espace compris entre le ciel et la terre. La prière est lumière, l'aumône est preuve (de ce que le dû est acquitté), la patience est clarté, le Coran est argument en ta faveur ou à ton détriment (selon que tu en suis ou non les prescriptions). Chaque homme, de grand matin, fait commerce de son âme, la sauvant, ou la faisant périr ».



الحديث الثالث والعشرون
اﻹسراع في الخير


عن أبي مالك الحارث بن عاصم الأشعري رضي الله عنه ، قال : قال رسول الله صلى الله عليه وسلم :
( الطهور شطر الإيمان ، والحمد لله تملأ الميزان ، وسبحان
الله والحمد لله تملأن – أو : تملأ – ما بين السماء والأرض ، والصلاة نور ، والصدقة برهان ، والصبر ضياء ، والقرآن حجة لك أو عليك ؛ كل الناس يغدو ، فبائع نفسه فمعتقها ، أو موبقها ).


رواه مسلم [ رقم : 223 ].



Commentaire du Cheykh Ibn El Outhaymin


Ce hadith contient plusieurs avantages :

1- L’incitation à la purification et au fait qu’elle constitue la moitié de la foi.

2- L’incitation à la louange d’Allah et à Sa glorification, dans la mesure où ces formules remplissent la Balance et dans la mesure où la réunion entre la louange et la glorification remplit ce qu’il y a entre les cieux et la terre.

3- L’incitation à faire la prière, car elle est une lumière qui ouvre au fidèle la porte de la science et de la jurisprudence.

4- L’incitation à s’acquitter de la zakat qui est une preuve et une démonstration quant à la sincérité de la foi de son auteur

5- L’incitation à la patience qui est une clarté même si elle est pénible pour l’homme comme l’est la chaleur pour lui.

6- Le coran est soit un argument en faveur de l’homme soit un argument en sa défaveur. Il n’y a pas de position intermédiaire de façon à ce qu’il ne soit ni un argument en sa faveur ni un argument en sa défaveur. Bien plus, il faut que ce soit ceci ou cela.

7- Chaque homme doit œuvrer en vertu de sa parole : « Tous les hommes vont au matin »

8- Celui qui agit et œuvre doit ou bien affranchir son âme ou bien la faire perdre. S’il agit dans l’obéissance à Allah et évite de Lui désobéir, il aura affranchi son âme et l’aura libéré de l’asservissement du diable. Par contre, s’il fait le contraire, il aura fait perdre son âme.

9- La vraie liberté consiste à obéir à Allah et non à laisser son âme faire ce que bon lui semble. Ibn Al Qayyim (Rahimahûllah) a dit dans sa « Nuniyya » : « Ils se sont enfuis de la soumission à laquelle ils furent créés, mais ils furent éprouvés par l’asservissement de l’âme et du diable.

Tout homme qui veut échapper à l’adoration d’Allah, se retrouve esclave du diable et, partant, son adorateur.






Source : Extrait du livre « Commentaire des 40 Hadiths »
Commentés par l’imam Ibn Daqîq Al- Aïd et le cheykh Mohammed Sâleh Ibn Al’Outhaymîn


Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Ven 11 Nov - 5:20, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)   Lun 3 Oct - 2:54

Hadith 24

L'interdiction de l'injustice


Selon Aboû D'arr el Ghifârî (qui Dieu soit satisfait de lui), le Prophète (à lui, bénédiction et salut) parmi ce qu'il a rapporté venant de Son Seigneur, (que Sa Puissance et Sa Gloire soient proclamées) déclare qu'il a dit:

«O Mes Serviteurs, je me suis interdit l'injustice et Je vous déclare que Je vous l'interdis. Ne soyez donc pas injustes les uns envers les autres. O Mes Serviteurs, chacun d'entre vous est un égaré, sauf celui que Je mène dans le droit chemin: demandez-Moi donc que Je vous mène, et Je vous y mènerai. O Mes Serviteurs, chacun d'entre vous est affamé, sauf celui que Je nourris, demandez-moi donc de vous nourrir, et Je vous nourrirai. O Mes serviteurs, chacun d'entre vous est nu, sauf celui que J'habille, demandez- Moi donc de vous habiller et Je vous habillerai. O Mes serviteurs, vous pêchez de nuit comme de jour et Moi Je pardonne tous les péchés, demandez-Moi donc de vous pardonner, et Je vous pardonnerai. O Mes serviteurs, en vain feriez-vous des efforts pour réussir à Me nuire et en vain pour réussir à M'être utiles.

O Mes serviteurs, si du premier au dernier, homme ou génie, vous étiez aussi pieux que l'est celui au cœur le plus pur d'entre vous, cela n'ajouterait rien à Mon Royaume.

O Mes Serviteurs, si du premier au dernier homme ou génie, vous étiez aussi pervers que l'est celui d'entre vous au cœur le plus pervers, cela ne diminuerait en rien Mon royaume. O Mes Serviteurs, si du premier au dernier, homme ou génie, vous vous teniez dans une seule région de la terre pour solliciter Mes faveurs et si J'accordais à chacun de vous sa demande, cela n'amoindrirait en rien Mes propriétés, pas plus que l'aiguille n'enlève quoi que ce soit à l'Océan en y pénétrant. O Mes serviteurs, ce sont vos actes seulement dont Je tiendrai compte, ensuite. Je vous rémunérerai d'après ceux-ci. Donc celui qui trouve le bonheur, qu'il rende grâce à Dieu et celui qui trouve autre chose, qu'il ne s'en prenne qu'a lui-même».


Rapporté par Muslim




رقم الحديث : الرابع والعشرون
تحريم الظلم


عن أبي ذر الغفاري رضي الله عنه ، عن النبي صلى الله علية وسلم ، فيما يرويه عن ربه تبارك وتعالى ، أنه قال :

( يا عبادي : إني حرمت الظلم على نفسي ، وجعـلته بيـنكم محرما ؛ فلا تـظـالـمـوا.
يا عبادي ! كلكم ضال إلا من هديته ، فاستهدوني أهدكم .
يا عبادي ! كلكم جائع إلا من أطعمته ، فاستطعموني أطعمكم.
يا عبادي ! كلكم عار إلا من كسوته ، فاستكسوني أكسكم .
يا عبادي ! إنكم تخطئون بالليل والنهار ، وأنا أغفر الذنوب جميعا فأستغفروني أغفر لكم .
يا عبادي ! إنكم لن تبلغوا ضري فتضروني ، ولن تبلغوا نفعي فتنفعوني .
يا عبادي ! لو أن أولكمم وآخركم وإنسكم وجنكم كانوا على أتقي قلب رجل واحد منكم ، ما زاد ذلك في ملكي شيئًا .
يا عبادي ! لو أن أولكم وأخركم وإنسكم وجنكم كانوا علي أفجر قلب رجل واحد منكم ، ما نقص ذلك من ملكي شيئًا .
يا عبادي ! لو أن أولكم وأخركم وإنسكم وجنكم قاموا في صعيد واحد ، فسألوني ، فأعطيت كل واحد مسألته ، ما نقص ذلك مما عندي إلا كما ينقص المخيط إذا أدخل البحر .
يا عبادي ! إنما هي أعمالكم أحصيها لكم ، ثم أوفيكم إياها ؛ فمن وجد خيرًا فليحمد الله ، ومن وجد غير ذلك فلا يلومن إلا نفسه ).


رواه مسلم [ رقم : 2577 ].


Dernière édition par Oum'Abdillâh wa Halîma le Lun 14 Nov - 11:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
40 Hadith An Nawawi (arabe / français / audios)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Assounnah, Ahadith, Bida'a :: Autres Ahadith et Athar-
Sauter vers: