El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Les prolongations (Moudoud)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9828
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Les prolongations (Moudoud)   Mer 26 Nov 2008 - 18:32

Les prolongations (Moudoud)




Une prolongation a lieu avec les trois lettres suivantes :

LE ALIF (أ).

LE WAW (و) lorsqu'il est précédé par une Damma.

LE YA (ي) lorsqu'il est précédé par une Kasra.




 

1) La prolongation de base - المد الأصلي

C'est une prolongation de base qui se prolonge toujours de 2 temps [harakatayn].

 

1-1) La prolongation normale - المد الطبيعي
C'est une prolongation qui est ni suivie, ni précédée d'un Hamza ou d'un soukoûn. La prolongation se fait de deux temps et pas plus.
EXEMPLE : SOURATE 1 / VERSET 7


صِرَاطَ الَّذِينَ أَنعَمتَ عَلَيهِمْ غَيرِ المَغضُوبِ عَلَيهِمْ وَلاَ الضَّالِّينَ

 

1-2) Al-Madd Al-Badal - المد البدل
Lorsque la prolongation est précédée d'un Hamza, il s'agit d'un [Madd Badal] qui se prolonge de deux temps.


 
1-3) [Al-Madd Al-'IwaDi] - المد العوضي
C'est lorsqu'on s'arrête sur le tanwîn. La prolongation se fait de deux temps.
EXEMPLE : SOURATE 100 / VERSET 1


وَالْعَادِيَاتِ ضَبْحًا

 

1-4) [Madd As-Sila s-Soughra]
C'est la prolongation qui suit le pronom masculin [Hou]. Lorsque ce pronom n'est pas suivi d'un Hamza, on le prolonge de deux temps.
EXEMPLE : SOURATE 100 / VERSET 4


فَأَثَرْنَ بِهِ نَقْعًا

 

2) C'est une prolongation qui est lié à un Hamza ou un soukoûn. [Al-Madd Al-Far'i]


2-1) La prolongation est suivie d'un Hamza
On a alors les trois cas suivants :
 
2-1-1) Al-Madd Al-Wâjib Al-MouttaSil
C'est lorsque dans un même mot, la prolongation est suivi du Hamza. On peut alors prolonger de 4 ou 5 temps.
EXEMPLE : SOURATE 107 / VERSET 6


الَّذِينَ هُمْ يُرَاؤُونَ

Remarque : Lorsqu'on a le choix sur le nombre de temps comme ici, il convient de faire un choix et de s'y tenir tout au long de sa lecture.

2-1-2) Al-Madd Al-Jâiz Al-MounfaSil
C'est lorsque la prolongation est à la fin d'un mot, et que le Hamza se trouve au début du mot qui le suit.
 On peut alors prolonger de 4 ou 5 temps (et de 2 temps pour certaines lectures).
EXEMPLE : SOURATE 109 / VERSET 2


لَا أَعْبُدُ مَا تَعْبُدُونَ

2-1-3) Al-Madd Al-Sila l-Koubra
C'est lorsque le pronom masculin singulier [Hou] est suivi d'un Hamza.
On le prolonge de 4 ou 5 temps.
EXEMPLE : SOURATE 104 / VERSET 3


يَحْسَبُ أَنَّ مَالَهُ أَخْلَدَهُ

 

2-2) La prolongation est suvi d'un soukoûn
On a alors les trois cas suivants :

2-2-1) Al-Madd Al-'AriDou li s-soukoûn
C'est lorsqu'arrive après une prolongation un soukoûn qui est dû à l'arrêt.
On peut le prolonger de 2, 4, ou 6 temps.
EXEMPLE : SOURATE 1 / VERSET 1


بِسْمِ اللّهِ الرَّحْماَنِ الرَّحِيمِ

2-2-2) Al-Madd Al-Lîn
C'est lorsqu'on s'arrête sur un mot dont l'avant dernière lettre est un WAW (و) ou un YA (ي) qui porte un soukoûn et qui est précédé par une Fatha.

On peut alors prolonger ce Waw ou ce Ya de 2, 4, ou les temps.
EXEMPLE : SOURATE 106 / VERSET 1


2-2-3) Al-Madd Al-Lâzim
C'est lorsque la prolongation est suivie d'un soukoûn obligatoire [Lâzim], que l'on s'arrête sur le mot ou pas.
Il se prolonge obligatoirement de
6 temps.
[Al-Madd Al-Lâzim] se divise en quatre catégories :

2-2-3-1) Al-Madd Al-Lâzim Al-Kalimi Al-Mouthaqqal
C'est lorsque la prolongation est suivie d'une lettre doublée (avec Chadda) dans un mot.
EXEMPLE : SOURATE 1 / VERSET 7


صِرَاطَ الَّذِينَ أَنعَمتَ عَلَيهِمْ غَيرِ المَغضُوبِ عَلَيهِمْ وَلاَ الضَّالِّينَ

2-2-3-2) Al-Madd Al-Lâzim Al-Kalimi Al-Moukhaffaf
C'est lorsque la prolongation est suivie d'une lettre sâkin (avec soukoûn) dans un mot.

Cette règle n'existe que 2 fois dans le Coran, et pour un mot identique.


2-2-3-3) Al-Madd Al-Lâzim Al-harfi Al-Mouthaqqal
C'est la prolongation qui se trouve dans les lettres qui débutent certaines sourates. Pour que cette prolongation ait lieu, il faut 3 conditions :
- L'orthographe de la lettre doit être formée de 3 lettres (Exemple : Lâm).
- La lettre du milieu doit être une voyelle longue (Exemple : Lâm).
- La 3 lettre s'assimile [Idghâm] avec la lettre qui suit.

Exemples : 'Alif-Lâm-Mîm // Ta-sîn-mîm


2-2-3-4) Al-Madd Al-Lâzim Al-harfi Al-Moukhaffaf
Cette règle est la même que la précèdente, il n'y a que la 3eme condition qui diffère :

La 3ème lettre ne s'assimile pas dans la lettre qui suit.

Exemples : Qâf // Yâ-sîn // 'Alif-Lâm-Ra

Remarques :
- Il existe un autre type de prolongation nécessaire pour différencier la forme interrogative de la forme affirmative. Il s'appelle [Moudd Al-Farqi]. Il se prolonge de 6 temps.

Exemples :

Les lettres se trouvant au début de certaines sourates peuvent être divisée en trois catégories


Les lettres qui ne se prolongent pas. Il n'y a que le 'Ali f (أ).

Les lettres qui se prolongent de 2 temps. Ce sont les lettres : ha (ح), Ya (ي), Ta (ط), Ha (ه), et Ra (ر).

Les lettres qui se prolongent de 6 temps.

Ce sont les lettres :

Noun (ن), Qaf (ق), Sad (ص), 'Ayn (ع), sin (س), Lam (ل), Kaf (ك), et Mim (م)...

la lettre 'Ayn (ع) peut être prolongée 4 ou 6 temps.

- Il existe quelque autres prolongations mais qui ne sont pas appliqués dans toutes les lectures




http://tajweed.over-blog.com/categorie-10098360.html
Revenir en haut Aller en bas
 
Les prolongations (Moudoud)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Le Coran :: Tajwid-
Sauter vers: